Immobilier : Des rapports sereins entre propriétaires et locataires

propriétaires et locatairesUne dernière étude effectuée par IPSOS pour le réseau ORPI dévoile que les rapports entre les locataires et leurs propriétaires restent bien sereins. L'application de la loi Alur pourrait néanmoins dégrader leurs relations d'après les résultats cette dernière.

Une relation quasi-idyllique entre les propriétaires et les locataires

Les relations entre les propriétaires et les locataires sont actuellement excellentes si l'on se réfère à leurs réponses au sondage réalisé par IPSOS.

  • 96 % des propriétaires les qualifient en effet de sereines contre 92 % chez les locataires.

Par ailleurs, les éventuelles tensions entre ces deux parties naissent généralement de leur désaccord sur « l'état, les travaux et l'entretien » des locaux si l'on en croit 14 % des propriétaires et 36 % des locataires. L'idée selon laquelle le loyer et les garanties sont les principaux sujets de discorde entre eux se révèle donc fausse. Seuls 7 % des locataires (contre 0 % des propriétaires) disent que le « niveau des loyers et leur évolution » constituent le principal sujet de controverse entre eux.

En général le niveau des loyers est jugé « supportable » par les Français (56 %). Seul 1 ménage sur 5 trouve qu'il est « excessif » et 21 % d'entre eux estiment qu'il est « peu élevé ». 28 % des locataires de la capitale quant à eux trouvent que leur loyer est excessif s'ils sont 16 % à le trouver peu élevé.

Les probables conséquences de l'Alur sur le rapport propriétaire/locataire

D'après les réponses des personnes interrogées, l'Alur, dont les principales dispositions ont été adoptées par le Parlement, pourrait jeter de l'ombre sur cette relation sereine entre locataires et propriétaires.

  • Seuls 33 % de ces derniers s'attendent à ce que l'encadrement des loyers leur permette de louer leur « logement au juste prix ».
  • Ils sont 13 % à croire que cette disposition pourrait faire réduire le loyer du logement qui correspond à leurs attentes.

Cette mesure est aussi considérée comme un facteur pouvant dégrader les relations propriétaires/ locataires, car ces derniers pourront l'invoquer en cas de discorde. Enfin, elle pourrait conduire 11 % des propriétaires à ne plus mettre leur logement en location.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.