Immobilier : Les prix baisseront-ils en 2014 ?

prix immobilier Certains spécialistes du marché immobilier s'attendent à une nette baisse des prix immobiliers pour l'année prochaine. Ce repli pourrait même être de 15 % pour les biens présentant des défauts. Cette tendance pourrait être induite par la chute du nombre de ventes immobilières ces dernières années et par la hausse des taux des crédits.

Les prix immobiliers pourraient baisser jusqu'à 15 % l'année prochaine

Devant la baisse récurrente du volume des ventes de logements neufs ou anciens dans le pays, les analystes estiment que les prix immobiliers devraient se replier en 2014.Ils s'attendent en effet à voir 645 000 ventes de logements anciens cette année contre 709 000 en 2012 et 800 000 en 2011.

Le marché des biens de haut standing semble être le seul à être épargné par la crise. L'attitude des propriétaires et des acheteurs par rapport aux prix contribue aussi à gripper le marché :

  • les premiers ne veulent pas revoir leurs prix à la baisse
  • tandis que les seconds préfèrent attendre un net recul de leurs prétentions avant de s'engager.

La position de ces deux parties conduit aussi à l'allongement des délais de vente, ce qui reste au fond très logique.

Les facteurs économiques qui pourraient faire reculer les prix

L'étude du marché immobilier par les analystes les a néanmoins conduits à conclure que les prix devraient légèrement baisser en 2014. Ce repli pourrait même être de 15 % lorsque le logement a des défauts, c'est-à-dire lorsque de lourds travaux doivent encore y être effectués, lorsqu'il se trouve à un mauvais emplacement dans un immeuble (rez-de-chaussée) ou dans une zone peu appréciée des acheteurs.

Enfin, les taux des prêts à l'habitat jouent aussi un rôle important sur le marché. Ils ont atteint leurs plus bas niveaux depuis la Libération, ce qui a fait augmenter le volume de prêts souscrits par les particuliers.

Les analystes estiment que cette tendance devrait se maintenir en 2014 même si les taux sont légèrement montés depuis la fin de ce printemps.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.