Rénovation logements : la nécessité de remplacer les tuyaux en plomb

PhotoActu20110421Selon l’UFC-Que Choisir, il y a urgence dans le remplacement des conduits d’adduction d’eau en plomb dans les logements, car il y va de la santé de leurs occupants. Selon cette association, cette mesure concernerait 2 à 3 millions de logements situés dans des copropriétés en France.

Des travaux à réaliser en urgence

Des canalisations en plomb seraient encore installées dans 10 % à 15 % des immeubles d’habitation en France. L’utilisation de ces conduits a été interdite depuis les années 60, car le plomb présente un risque majeur pour la santé des enfants.

La norme européenne sur la teneur en plomb dans l’eau est actuellement de 25 µg par litre et elle passera à 10 µg par litre à partir du 25 décembre prochain. Il est donc plus qu’urgent de procéder au remplacement de toutes les canalisations en plomb. Ces travaux ont néanmoins un coût important, car ils s’élèveraient à près de 1 000 euros par habitation selon l’ANAH (Agence nationale de l’habitat).

D’après l’UFC-Que Choisir, la suppression de ces branchements sur le domaine public progresse d’une façon remarquable, ce qui n’est pas le cas dans le domaine privé.

L’UFC-Que Choisir demande une augmentation du budget de l’ANAH pour subventionner les travaux

En 2011, l’ANAH aurait subventionné le retrait des canalisations en plomb à hauteur de 239 millions d’euros en 2011. Du côté des collectivités, les agences de l’eau leur ont alloué 2 milliards d’euros chaque année pour le renouvellement des canalisations publiques.

Que choisir a ainsi demandé à ces agences qu’elles viennent en aide aux particuliers à travers l’augmentation des fonds qu’elles accordent à l’ANAH. En effet, cette action est jugée légitime, car ce sont les particuliers qui alimentent en partie leurs caisses grâce aux redevances prélevées sur les factures.  

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.