Immobilier : Lutter contre le chômage en redynamisant l'immobilier

Photo actu 230810Le secteur du bâtiment fait vivre des milliers de particuliers et des centaines d'entreprises. Néanmoins, avec le recul constant du marché de l'immobilier, les professionnels craignent une hausse du nombre d'entrepreneurs qui vont faire faillite et donc celle des chômeurs cette année. Le gouvernement, soucieux de faire baisser le taux de chômage, s'attelle à trouver les solutions pour éviter la disparition d'encore plus d'emplois dans le pays.

L'immobilier, une activité en berne depuis plusieurs mois

Les professionnels du bâtiment craignent pour leur métier pour les mois à venir. La baisse de leur activité s'est en effet fait sentir depuis plusieurs mois, car seules 341 000 nouvelles constructions ont vu le jour en 2012 contre 421 000 l'année précédente.
Pour 2013, ils estiment que 313 000 nouveaux logements seulement pourraient voir le jour, ce qui est loin des 500 000 escompté par le gouvernement.
Cette baisse d'activité conduit forcément à de nombreux licenciements massifs et aux difficultés de nombreux entrepreneurs. 40 000 emplois pourraient ainsi disparaître cette année, néanmoins le gouvernement est déjà en train de chercher les solutions pour soutenir le bâtiment.

Les pistes explorées par le gouvernement pour soutenir le bâtiment

Pour que le bâtiment reprenne du souffle, le gouvernement est en train de chercher des solutions efficaces qui donneront des résultats rapidement.

  • Il pourrait ainsi décider de la baisse de la TVA à 5 % contre 7 % actuellement pour les logements sociaux ;
  • Il souhaite également attirer de nouveau les investisseurs institutionnels sur le secteur de l'immobilier et du bâtiment. Si les assureurs consentaient seulement à placer 2 % des fonds de l'assurance-vie, il serait alors possible de construire près de 50 000 logements. S'ils adhèrent au plan du gouvernement, les « Zinzins » bénéficieront en contrepartie d'avantages fiscaux intéressants ;
  • Enfin, inciter les particuliers à rénover leur logement sur le plan énergétique aboutirait à la création de 75 000 emplois.

Pour les motiver à réaliser les travaux, le gouvernement va proposer une aide financière dans laquelle il remaniera l'éco-prêt logement social, le crédit d'impôt développement durable et l'éco-prêt à taux zéro.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.