Immobilier : Baisse bientôt de la TVA pour le logement social seulement

article2-2La presse avait annoncé hier que la TVA pourrait bientôt baisser à 5 % sur le logement social. Cette mesure ne concernerait pas la rénovation thermique.

Une solution qui sera présentée dans le plan d'urgence sur le logement

L'un des principaux objectifs du gouvernement dans le secteur de l'immobilier est de construire 500 000 nouveaux logements par an, dont 150 000 logements sociaux pendant le quinquennat de François Hollande. Afin de favoriser la construction, le ministère du Logement, les élus PS de même que les professionnels du bâtiment avaient demandé à ce que la TVA soit revue à la baisse à 5 %. Lors de son déplacement à Dijon en début de semaine, François Hollande avait reconnu que la construction immobilière était une priorité pour le gouvernement, car elle fait vivre de nombreux particuliers et entreprises.

L'une des solutions qui seront présentées le 21 mars prochain dans le plan d'urgence sur le logement est la baisse de la TVA à 5 %.

Les professionnels du bâtiment devraient se réjouir de cette nouvelle, car la TVA actuelle est jugée trop élevée et elle constitue entre autres l'une des raisons pour lesquelles les entrepreneurs peinent à garder le cap. À l'annonce du relèvement de la TVA à 10 % au 1er janvier 2014, les fédérations regroupant les professionnels du bâtiment comme la Capeb (Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) n'avaient cessé d'alerter le gouvernement sur les conséquences de cette mesure sur l'emploi et sur le développement de leur activité.

La rénovation thermique n'est pas concernée

Jugée trop coûteuse par le gouvernement, la baisse de la TVA ne serait pas appliquée sur les travaux de rénovation. Le président de la République avait annoncé que des avantages fiscaux et d'autres incitations financières seraient proposés aux contribuables.

De leur côté, les opposants comme Jean-Louis Borloo estiment qu'il faudrait baisser la TVA jusqu'à 2,1 %considérant qu'un allègement de la fiscalité du bâtiment serait un excellent moyen pour faire baisser considérablement le chômage.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.