Immobilier : En France, l'utilisation du chauffage est jugée excessive par le CAS

95283473Malgré une meilleure performance énergétique des logements en France, les experts jugent que l'utilisation du chauffage est encore excessive dans le pays. En 40 ans, les Français ont multiplié par deux leur consommation d'énergie pour se chauffer.

Coût du chauffage : toujours le plus important poste de dépenses énergétiques en France

Afin de réduire les dépenses et les consommations énergétiques des ménages, le gouvernement avait mis en place des normes de performances énergétiques pour les logements comme la Réglementation thermique 2012. Actuellement, tous les promoteurs doivent respecter toutes ces réglementations afin que les nouvelles constructions qui voient le jour soient mieux isolées. Leurs habitants devraient ainsi réduire leur consommation énergétique liée au chauffage.
Les experts du Centre d'analyse stratégique (CAS) constatent cependant que la consommation d'énergie ne recule pas du tout et qu'elle progresse même régulièrement depuis plus de 40 ans. Pour certains particuliers, le chauffage est réglé pour fournir une température supérieure à 20 °C, qui est pourtant jugée comme étant la température la plus agréable dans un logement.

En toute logique, la facture énergétique de chaque foyer devrait baisser, car les bâtiments sont de mieux en mieux isolées mais les Français annulent le gain réalisé en utilisant de plus en plus d'appareils électriques ou en poussant sur leur chauffage pour être encore plus au chaud.

Des opérations de sensibilisation à grande échelle

L'utilisation massive des chauffages et d'énergie a des effets néfastes sur la planète. Des campagnes de sensibilisation vont ainsi être menées afin d'alerter la population sur les risques environnementaux présentés par l'abus du chauffage. Par ailleurs, ces opérations seront aussi orientées de manière à présenter les avantages pécuniaires que peuvent tirer les ménages en réduisant la température ambiante de leur logement.

Enfin, les experts du CAS devraient démontrer que la construction de logements basse consommation (avec le label BBC) permet de réduire sensiblement les émissions de CO2 dans l'atmosphère.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.