Immobilier : Bilan de l’année pour François Hollande

Francois-HollandeUn an après l’investiture de François Hollande à la tête du pays, les analystes effectuent un bilan de ses réalisations par rapport à ses objectifs dans le secteur de l’immobilier. Il avait entre autres ambitionné la construction de 500 000 logements par an dont 150 000 logements sociaux, la baisse des prix et lutter le mal-logement dans le pays.

500 000 logements par an, un objectif difficile à atteindre

Lors de sa campagne, François Hollande avait promis qu’il œuvrerait pour permettre la construction de 500 000 logements. Néanmoins, moins de 350 000 nouvelles habitations avaient vu le jour en 2012 et pour 2013, les professionnels du bâtiment estiment que moins de 335 000 nouveaux logements devraient être construits.

Des mesures avaient été prises par le gouvernement pour booster la construction comme la baisse de la TVA sur le social à 5 % dès l’année prochaine ou la promulgation d’ordonnances par le ministère du Logement pour faciliter l’octroi de permis de construire, pour la transformation des locaux professionnels en habitations ou pour franchir les barrières juridiques qui ralentissent les formalités administratives.

Une fiscalité destinée à créer un choc d’offres

De nouvelles mesures fiscales avaient été mises en place en 2012 comme le dispositif Duflot qui avait remplacé le Scellier et qui propose des avantages fiscaux aux primo-accédants modestes qui veulent acquérir leur logement. Par ailleurs, le gouvernement compte modifier la fiscalité sur les plus-values immobilières et sur le foncier afin d’inciter les propriétaires à céder leur bien et pour créer un choc d’offres. Le Censi Bouvard lui, devra toujours être applicable jusqu’à fin 2016.

Encadrer les loyers pour mettre fin aux loyers exorbitants

Depuis le 1er août 2012, les loyers à la relocation ou au renouvellement de bail dans les zones tendues sont encadrés par la loi. Pour faire augmenter leurs loyers, les propriétaires doivent se référer à l’indice de référence des loyers. Même si cette mesure est jugée comme inutile par certains experts, le ministère du Logement compte la peaufiner pour mettre en place un dispositif durable.  

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.