Immobilier : Le dispositif Duflot profite-t-il à tous ?

100789562Le Duflot qui a pris la relève du Scellier depuis le début de l’année a pour objectif de relancer la construction immobilière afin de permettre la construction de 500 000 logements par an. L’Observatoire français des conjonctures économiques estime néanmoins que ses dispositions seraient plus profitables aux investisseurs.

Un dispositif peu efficace et coûteux

Les économistes de l’Observatoire français des conjonctures économiques affirment que le dispositif Duflot est peu efficace sur le plan social et qu’il est surtout coûteux pour l’État. Sur le plan social, l’envergure du dispositif est très limitée, car il se base principalement sur les revenus des ménages et non pas sur les contraintes de loyer.

Les analystes prennent pour exemple le cas d’un studio parisien dont le loyer encadré par le Duflot est de 7 % inférieur à celui du marché, ce qui est loin des 20 % préconisés par le ministère. Le loyer de certains logements dans la capitale est même nettement supérieur à la moyenne nationale.

D’après les économistes, même si le Duflot a encore revu à la baisse le seuil maximum des ressources des particuliers qui souhaitent bénéficier de ses dispositions, les montants sont encore trop élevés. Ils intègrent en effet les ménages moyens et ils dépassent même de 23 % à 190 % le plafond déterminé pour les logements sociaux.

En définitive, le Duflot semble loin de pouvoir atteindre son objectif social, car 80 % des particuliers habitant dans la région Île-de-France ont le droit de louer un logement construit grâce aux réductions d’impôt accordées par ce dispositif.

Des mesures qui avantagent mieux les investisseurs

Du côté des investisseurs, même s’ils sont tenus de baisser leurs loyers par rapport à la moyenne du marché, ils compensent rapidement leur manque à gagner sur les importantes réductions d’impôt accordées par le Duflot.

Par ailleurs, les investisseurs peuvent encore réaliser un taux de rendement élevé (4,3 %) par rapport aux constructions hors mesure fiscale (2,9 %). Le Scellier lui, leur permettait de réaliser un taux de rendement de 4,3 % – 3,9 % pour le Scellier intermédiaire en 2012.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.