Immobilier : Hausse de transactions immobilières à Bordeaux au premier trimestre 2013

PhotoActu20110719Selon l’Observatoire de l’immobilier du Sud-Ouest, le volume de ventes immobilières à Bordeaux et dans ses environs a connu une hausse durant le premier trimestre 2013.

Reprise de l’activité immobilière à Bordeaux

D’après les résultats de l’étude menée par l’Observatoire de l’Immobilier du Sud-Ouest, 616 transactions ont été réalisées sur la période du 1er janvier au 31 mars 2013, avec une hausse de 25 % comparé au premier trimestre 2012. Le marché immobilier dans l’agglomération semble s’être également réveillé avec la mise en vente de 2 300 logements. Le volume de retrait des offres a néanmoins augmenté puisque le taux de désistement était de 18 % contre 8 % un an auparavant. Par ailleurs, le nombre de biens retirés du marché était de 128 pendant les 3 premiers mois 2013 contre 563 en 2012. Côté prix, environ 40 % des transactions ont été conclues avec le mètre carré négocié à moins de 3 300 euros, ce qui ne concernait que 30 % des ventes l’année dernière.

Évolution à la hausse du prix du mètre carré

Les professionnels de l’immobilier constatent une hausse du prix aussi bien au centre de Bordeaux que dans les zones périphériques. Au cœur de la ville, le prix moyen du mètre carré hors parking était monté à 3 750 euros alors qu’il était de 3 500 euros environ en 2012. Dans les agglomérations alentour, les prix tournaient autour de 3 400 euros contre 3 338 euros plus tôt.

Comme la CUB exige la création d’une place de parking par logement, son prix fait littéralement exploser le tarif du mètre carré, car il faut y ajouter près de 300 euros. D’après la Fédération des promoteurs immobiliers d’Aquitaine Poitou-Charentes, cette contrainte écarte d’office près de 10 à 15 acheteurs potentiels sur 100, car elle conduit à une hausse d’environ 15 000 euros du prix du logement.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.