Immobilier : Des banques plus souples dans l’octroi de crédits immobiliers

86489285-2Si les particuliers ont constaté que les banques étaient strictes dans l’octroi de crédits depuis le mois de janvier, celles-ci ont semble-t-il inversé la tendance depuis mai en assouplissant leurs critères de sélection des dossiers notamment en ce qui concerne les crédits immobiliers.

Des conditions d’octroi de crédit plus souples

Les particuliers auront attendu 1 an avant de constater un nouvel assouplissement dans l’attitude des banques concernant l’octroi des crédits. La Banque de France affirme en effet que les conditions d’octroi de crédit sont devenues moins contraignantes pour les particuliers dans 9 % des banques où elle a réalisé une étude sur ce sujet. En effet, si les critères pour avoir droit à un prêt à la consommation sont restés inchangés, les conditions pour décrocher un crédit immobilier sont devenues plus accessibles dans ces établissements en mai.

Des particuliers plus enclins à s’engager dans un crédit

Même si l’on ne peut pas qualifier le phénomène de raz-de-marée, 31 % des établissements interrogés par la Banque de France ont affirmé que le volume de demande de crédit a progressé. C’est ce qui explique leur résolution à assouplir leurs méthodes, car la pression de la concurrence se fait sentir. Concrètement, ces derniers espèrent attirer plus de clients en réduisant leurs marges sur les dossiers qui ne sont pas trop risqués.

D’un autre côté, accéder aux crédits à la consommation reste difficile pour de nombreux particuliers, car les banquiers sont restés stricts dans leurs conditions. Ils ont en effet gardé les mêmes critères d’octroi imposés depuis plusieurs mois. Certains établissements avouent même avoir augmenté leurs marges sur les dossiers dont les risques sont élevés.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.