Crédit Immobilier : l’ACP appelle les banques à être plus strictes

autorite-de-controle-prudentielL’Autorité de Contrôle Prudentiel qui garde un œil sur l’activité du secteur bancaire et de l’assurance, préconise que les banques soient strictes lorsqu’elles octroient des crédits immobiliers.

Des banques qui ne doivent pas être trop laxistes

L’ACP constate dans son rapport annuel que le nombre et le volume de crédits souscrits par des emprunteurs au profil risqué étaient en hausse en 2012. Elle craint en effet que le nombre de défauts de crédit immobilier progresse en raison du ralentissement économique et à cause des risques de correction sur le marché où les prix "ont atteint des niveaux historiquement élevés".

  • Elle appelle ainsi les banques ainsi que les établissements de prêts à être plus vigilants et à mettre en place des critères d’octroi plus prudents.
  • Les banquiers doivent ainsi établir le prêt en fonction de la valeur du bien acheté ou du taux d’endettement de l’emprunteur.

En prenant les mesures plus strictes, la part de souscription de ménages endettés de plus de 35% devrait baisser notablement.

Des banques à la liquidité renforcée

D’après Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France, les banques françaises ne risquent pas de rencontrer des difficultés de trésorerie. Il affirme que les grands établissements avaient soutenu qu’ils atteindraient le ratio de liquidité imposé par les règles de Bâle III pour cette année.

Par ailleurs, le ratio crédit des banques françaises est très faible et a atteint son plancher de plus de 10 ans en raison de la hausse des collectes des dépôts de décembre 2011 à décembre 2012.  

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.