Immobilier : Une hausse des taux ferait très mal aux ménages modestes

ralentissement-constructLes notaires de France affirment qu’une éventuelle hausse des taux des crédits immobiliers pourrait freiner tout projet d’achat des foyers à revenus modestes. Alors que ces taux sont actuellement à leur plus bas niveau, de nombreux observateurs s’attendent déjà à ce qu’ils remontent d’ici peu.

Une hausse des taux serait catastrophique pour sur les foyers modestes

La remontée des taux devrait constituer un frein sur les projets d’achat immobilier des foyers moyens. Selon les notaires, le marché n’a pas réussi à s’envoler malgré la fin de la hausse des prix et également en dépit des taux qui sont actuellement proposés à leur plus bas niveau historique en raison de plusieurs facteurs macro-économiques. Par ailleurs, les acheteurs potentiels attendent aussi de voir une baisse significative des prix avant de s’engager, et comme ce phénomène tarde à venir, le marché semble être de plus en plus grippé.

Selon les analystes, la tendance à la baisse des taux pourrait bientôt arriver à son terme, ce que craignent les notaires, car si cette hausse redoutée peut générer un repli des prix, elle pourrait aussi conduire à un nouveau blocage du marché.

Des primo-accédants qui perdent encore plus en pouvoir d’achat

D’après les notaires, la hausse des taux des crédits immobiliers serait ressentie comme un gros coup dur par les ménages modestes. L’absence du PTZ pour l’acquisition dans l’ancien pèse aussi sur les finances des particuliers alors que ce dispositif représente un apport conséquent pour les candidats à l’achat.

Ceux qui souhaitent acquérir dans le neuf de leur côté doivent faire face à la hausse des prix des logements à cause des nouvelles normes qui viennent régir les nouvelles constructions. L’analyse des notaires souligne que les taux très faibles n’ont réussi qu’à compenser partiellement cette remontée des coûts. Enfin, comme le PTZ+ est octroyé sous conditions de ressources, une partie des particuliers ne pouvant pas en bénéficier et ne disposant pas de fonds de financement personnels se trouvent dans l’impossibilité de concrétiser leur achat.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.