Immobilier : Le volet encadrement des loyers de la loi ALUR plébiscité par les jeunes

italiens-parisUne étude menée par la CLCV (Confédération de la consommation, du logement et du cadre de vie) sur les conditions de logement des jeunes révèle qu’un tiers des sondés sont favorables à un encadrement plus strict des loyers.

Quand trouver un appart’ devient un véritable parcours du combattant

Dans cette étude menée auprès de 648 personnes le CLCV s’est adressé à des jeunes âgés de 18 à 27 ans. Première conclusion : la recherche d’un logement s’apparente pour beaucoup à un véritable parcours du combattant.

Ainsi, 80 % des sondés affirment avoir rencontré des difficultés pour accéder à un logement.

Les tarifs élevés sont ainsi le principal souci pour près de 44 % d’entre eux (pour un tiers des sondés, le loyer représente plus de 50 % de leurs ressources, et entre 30 % et 50 % pour un autre tiers) et ce en dépit de l’aide au logement dont 75 % bénéficient.

En seconde position viennent les délais d’attente jugés trop longs : 35,6 % ont mis entre 1 à 3 mois pour trouver un logement et 50 % moins d’un mois. Viennent ensuite le déficit d’offres pour 24 % des sondés et, plus étonnant, le mauvais état des logements pour 22,9 %, 14 % ont également du mal à trouver une caution.

Pour une garantie universelle des loyers

Sans surprises ils sont donc 33,4 % à plaider en faveur d’un encadrement renforcé des loyers – la garantie universelle des loyers ou GUL étant une des mesures phares du projet de loi ALUR – et 26,4 % pour une hausse des aides au logement. 20 % souhaite la création d’un système de cautionnement pour les jeunes.

Enfin, ils sont unanimes à dénoncer l’« avalanche » de documents qu’ils doivent parfois produire avant de pouvoir emménager : certains propriétaires surfent ainsi allégrement aux limites de la légalité en n’hésitant pas à demander à leurs futurs locataires leur numéro de sécurité sociale, un certificat de naissance, voire un état de la situation financière ou de la taxe foncière de leurs parents.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.