Immobilier : Les investissements locatifs dans l’ancien n’intéressent plus les acheteurs

PhotoActu20110606Par rapport au premier semestre 2012, le volume de transactions portant sur les investissements locatifs dans l’ancien a nettement baissé pendant les 6 premiers mois 2013. Dans le neuf, les investissements sont au contraire réellement portés par le dispositif Duflot, car il prévoit des avantages fiscaux pour les constructions neuves qui seront mises sur le marché locatif.

Baisse du nombre de transactions d’investissements locatifs dans l’ancien

Le volume des transactions sur les investissements locatifs dans l’ancien ne cesse de baisser au fil des mois. Le même phénomène est constaté dans la capitale où l’engouement des acheteurs pour ce type de logement était palpable il y a encore quelques années. En Île-de-France, Century 21 a constaté une baisse de 16 % des transactions, dans le département des Hauts-de-Seine, la chute est de 35 %. Les biens qui se trouvent dans le Val-de-Marne et en Seine-Saint-Denis s’écoulent néanmoins facilement grâce au développement des villes limitrophes comme Saint-Denis ou Montreuil.

Enfin, la tendance est contrastée dans le reste du territoire, car si le nombre de transactions de biens locatifs a progressé à Marseille pour représenter jusqu’à 27 % des ventes, il a nettement chuté à Lyon (-20 %).

Les termes de l’Alur qui freinent l’ardeur des investisseurs

D’après les experts, les investisseurs sont refroidis par les dispositions du projet de loi Alur (l’accès au logement et un urbanisme rénové). En effet, ce texte parait flou pour les acheteurs, car il apporte de profonds changements dans les rapports entre propriétaires et locataires. Il prévoit également un renforcement de l’encadrement des loyers afin de mieux baliser les augmentations.

Depuis la présentation du texte, de nombreux professionnels de l’immobilier et du bâtiment n’ont pas hésité à montrer leurs craintes sur l’effet qu’il pourrait produire sur les propriétaires. Ces derniers pourront en effet décider de ne pas mettre leur bien sur le marché s’ils se sentent lésés par les nouvelles dispositions de cette loi.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.