Immobilier : Nouvelle piste pour rénover 500 000 logements par an

PhotoActu20120319BisLa rénovation thermique des logements compte parmi les promesses de campagne de François Hollande. Conscient du fait que la consommation énergétique des ménages est très élevée, le gouvernement cherche actuellement les solutions pour réduire les gaspillages et pour améliorer la performance énergétique des logements.

Réduire les dépenses énergétiques des ménages, une priorité pour le gouvernement

Le gouvernement est actuellement préoccupé par les factures d’énergie des ménages. En effet, 44 % des consommations énergétiques sont englouties par le parc immobilier contre 32 % seulement pour le transport.

Les vieux immeubles les moins performants sur le plan énergétique utilisent à eux seuls la moitié de l’énergie utilisée par le parc immobilier en France alors qu’ils n’en représentent qu’un cinquième. Pour faire face à ces dépenses énormes, le gouvernement est en train de chercher les solutions pour réduire la facture énergétique de chaque logement de l’ordre de 25 % à 30 %.

La semaine dernière, Cécile Duflot et Delphine Batho, respectivement ministre du Logement et ministre de l’Énergie avaient visité une maison qui est devenue plus performante énergétiquement grâce à des travaux de rénovation. Ses propriétaires ont bénéficié pour ce faire de fonds provenant de l’Anah. Depuis, ils ont pu réaliser 50 % d’économie sur leurs factures énergétiques.

Un objectif de 500 000 rénovations thermiques par an

L’idée essentielle du gouvernement est de rénover un demi-million de logements chaque année jusqu’à la fin du mandat de François Hollande. Néanmoins, afin de permettre au maximum de particuliers de rénover leurs logements pour qu’ils répondent mieux à la réglementation thermique, l’État compte mettre en place des systèmes plus efficaces à travers lesquels des organismes vont avancer les fonds et se faire rembourser sur les économies engendrées par les travaux.

En surmontant le problème de disponibilité des financements, le gouvernement espère un engagement massif des propriétaires. En effet, les échecs des programmes lancés précédemment sont dus aux coûts astronomiques engendrés par les travaux. En 2010, seules 135 000 habitations ont pu être améliorées sur le plan énergétique.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.