Crédit Immobilier de France : La Commission européenne autorise la garantie de l’État

Credit-immobilier-de-FranceLe Crédit immobilier de France pourrait être sauvé grâce à une décision de Bruxelles.

Une garantie destinée à couvrir les besoins de trésorerie du CIF

La Commission européenne a aujourd’hui autorisé l’État français à donner sa garantie de 18 milliards d’euros au CIF afin de permettre à celui-ci de mettre en place un plan de restructuration ou de résolution. Cette autorisation est temporaire et l’État dispose de 6 mois pour présenter ce plan à Bruxelles.

Dans un communiqué, l’institution explique son feu vert par sa volonté de voir le Crédit immobilier de France disposer d’une trésorerie immédiate pour fonctionner ainsi que "pour éviter tout effet de contagion au système bancaire français".

Une garantie accordée sous condition

Le CIF est un établissement spécialisé dans l’octroi de crédits immobiliers aux ménages les plus modestes. Depuis quelques mois, il n’a plus accès au financement sur les marchés après que l’agence Moddy’s ait dégradé sa note.

La garantie temporaire de l’État permettra au CIF d’avoir de la trésorerie. Néanmoins, l’établissement devra respecter quelques conditions. Il devra entre autres s’engager à ne pas effectuer des investissements pendant les 6 mois qui lui sont accordés pour trouver un plan de résolution ou de restructuration.

De plus, il ne pourra pas distribuer des dividendes à ses actionnaires ou verser des coupons aux détenteurs d’obligations. Enfin, le Crédit immobilier de France devra serrer ses conditions d’octroi de nouveaux prêts à l’habitat et il ne devra pas augmenter son volume d’affaires. À l’échéance des 6 mois accordés à l’établissement, la Commission européenne devra étudier le plan élaboré par le CIF afin de décider de l’ampleur de l’aide à lui accorder.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.