Immobilier : Les collectivités locales peuvent détecter les copropriétés dégradées

CopropriétéDepuis le début de l’année, les collectivités locales ont à leur disposition un outil statistique grâce auquel elles peuvent repérer les copropriétés les plus dégradées et fragiles.

Un outil innovant mis à la disposition de l’Anah

Chaque année, l’Anah (Agence nationale de l’habitat) consacre une bonne partie de son budget pour l’entretien des copropriétés dégradées et fragiles. Afin de faciliter le repérage de ces immeubles délabrés, l’agence avait conçu un outil en partenariat avec le Commissariat général au développement durable et la Direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature.

Cette base de données répertorie les copropriétés situées sur le territoire et elle doit comporter des indications sur leur état. L’étude de ces données devrait permettre aux responsables de la zone de déterminer les interventions à mener pour améliorer son état ou pour prévenir l’apparition d’éventuelles dégradations.

Plusieurs indicateurs pour faciliter les repérages des immeubles fragiles

Cet outil conçu par l’Anah permet de catégoriser chaque bâtiment. Celui-ci est ensuite noté de A à D, D étant la note pour les copropriétés ayant le plus fort potentiel de fragilité. L’étude de ces notes devrait conduire les élus locaux à agir en faisant appel à l’agence par exemple pour subvenir aux fonds.

Actuellement, environ 1 million des copropriétés qui se trouvent sur le territoire sont classées dans la catégorie D.

5 familles de critères sont mises en place pour classer les copropriétés :

  • La situation socio-économique des occupants reprend les données sur leurs ressources financières, le taux de suroccupation, le taux de ménages pauvres, celui des familles monoparentales et des familles nombreuses.
  • L’état du bâti est déterminé grâce au taux de logements délabrés, c’est-à-dire ceux qui sont de qualité médiocre.
  • Le positionnement dans le marché est quant à lui défini à partir du taux d’inoccupation de longue durée.
  • La capacité des propriétaires à faire face aux dépenses est calculée en fonction du taux de propriétaires occupants pauvres.
  • Le nombre de personnes morales propriétaires dans l’immeuble.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.