CIDD - Credit d'impot developpement durable : Les particuliers ont 2 ans pour réaliser les travaux

développement durableLes députés ont adopté l'amendement apporté sur le Crédit d'impôt développement durable (CIDD) en seconde lecture du projet de loi de finances pour 2014 la semaine dernière. Cette nouvelle disposition permettra ainsi aux ménages de mener les travaux de rénovation thermique de leur logement pendant 2 ans. En définitive, le gouvernement a pris cette initiative dans le but de développer l'activité des professionnels du bâtiment tel que ces derniers l'ont demandé depuis 2012.

Le CIDD à deux ans, les ménages auront plus de temps pour mener les travaux

Les particuliers auront désormais deux ans et non plus un an pour réaliser un « bouquet de travaux » dans le cadre du CIDD. Ce réaménagement du CIDD est à la fois une bonne nouvelle tant pour les souscripteurs que pour les artisans et tous les professionnels du bâtiment. Les ménages auront en effet une plus grande marge de manœuvre dans la planification de leurs dépenses. La CAPEB (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) affirme non seulement que cette décision devrait ouvrir le CIDD à plus de ménages et contribuer également à soutenir le métier des artisans.

Une mesure qui va soutenir le secteur du bâtiment

En général, le montant total des travaux est supporté à 20 % par l'État tandis que les 80 % restants seront payés par les ménages. D'après les données du ministère du Développement durable, le montant moyen du CIDD octroyé aux ménages était de 1 800 euros de 2005 à 2010.

Il faut rappeler que les fonds que les ménages recevront dans le cadre de ce crédit devront être affectés à l'isolation des murs, de la toiture ou des parois vitrées, à l'achat de chaudières ou de pompes à chaleur. Par ailleurs, les travaux devront être confiés à des professionnels.

Il ne faut pas oublier non plus que ce crédit d'impôt est cumulable avec d'autres aides de l'État telles que l'eco-pret, la prime rénovation énergétique de 1 350 euros ou les aides de l'Anah.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.