Immobilier : GUL : L'État paiera entre 500 et 600 millions d'euros

coût GULLors de son passage à la télé et à la radio, Cécile Duflot avait annoncé que la GUL(Garantie universelle des loyers)devrait coûter de 500 à 600 millions d'euros à l'État. Aucune taxe ne sera créée pour financer de dispositif clé de la loi Alur, mais le gouvernement puisera les fonds dans le budget prévu pour le logement.

Entre 500 et 600 millions d'euros vont être payés par l'État dans le cadre de la GUL

On l'a su il y a quelques semaines : la GUL sera finalement financée par l'État et non plus par les propriétaires ou les locataires comme l'avait prévu le projet de loi Alur dans un premier temps. Lors de son dernier passage sur BFMTV, Cécile Duflot avait donné plus de détails sur cette mesure affirmant que cette garantie, qui sera « automatique » devrait coûter entre 500 et 600 millions d'euros et peut-être même moins à l'Etat. Le gouvernement ne prévoit pas la création d'une nouvelle taxe pour assurer son financement.

D'après les propos de la ministre, « L'idée est qu'il y ait une garantie de base (...) gratuite pour le propriétaire et pour le locataire, financée par l'ensemble des ressources de la politique du logement ». Les fonds seront donc puisés dans les 40 milliards d'euros affectés pour le logement. Par ailleurs, ils seront réaffectés par plusieurs types d'organismes privés dotés d'une convention.

La GUL, une garantie qui ne coûtera pas beaucoup à l'État en définitive

La Gul, une garantie qui prévoit l'indemnisation des bailleurs en cas d'impayés de loyers a plusieurs fois attiré l'attention des spécialistes et elle a même failli tout bonnement disparaître. En octobre, l'inspection générale des finances avait en effet publié un rapport annonçant que ce dispositif pourrait coûter jusqu'à 1,2 milliard d'euros. A la même époque, Cécile Duflot et son équipe avaient affirmé qu'elle devrait coûter entre 400 et 700 millions d'euros. Finalement, cette fourchette de 500 à 600 millions d'euros semble ne pas trop s'éloigner de leurs premières estimations.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.