Immobilier ancien : le nombre de transactions se stabilise au premier trimestre

200368971-001Après une année 2012 globalement en retrait, le premier trimestre 2013 a vu une certaine stabilisation des ventes dans l’ancien. Ce mouvement a aussi été alimenté par la baisse des prix, notamment en région parisienne.

Un "rebond" des acquisitions de résidence principale

L’année 2012 avait vu un recul global des ventes dans l’ancien de 25 % par rapport à 2011. Cette tendance semble s’être inversée au premier trimestre ou le réseau n’a noté qu’un recul de 0,4 % sur un an sur toute la France. Le montant moyen d’une transaction est de 203 456 euros en moyenne dans le pays, avec un pic à 404 673 euros dans la capitale où les prix sont généralement plus hauts que la moyenne nationale. Selon Laurent Vimont, président de Century 21, près des trois quarts des transactions (70,7 %) sur cette période ont porté sur l’acquisition d'une résidence principale. Les achats pour investissement locatif et résidence secondaire sont sans surprises très en retrait avec des reculs respectifs de 10,9 % et 4 %.

Une stabilité alimentée par une baisse des prix et des taux

Ce relatif mieux est lié d’une part au taux très bas des crédits immobiliers (ils ont récemment atteint leur plus bas niveau historique) mais aussi au recul des prix de l’ancien. Le prix moyen au mètre carré sur tout le territoire français est d’environ 2562 euros soit un recul de 0,6 % sur un an.

C’est à Paris que ce recul est le plus marqué avec un prix moyen au m2 en retrait de 3,4 % sur un an au 1er trimestre 2013, à 8 106 euros. Cette baisse des prix dans la capitale a également eu pour effet de permettre aux nouveaux acquéreurs parisiens de réviser à la hausse la surface des biens qu’ils achètent.

Ainsi, la surface moyenne est passée à 50,5 m2 contre 46,7 m2 sur la même période il y a un an. Cette augmentation de la surface moyenne s’est aussi accompagnée d’une hausse du nombre de transactions dans la capitale (+ 1,1 % sur un an au premier trimestre).

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.