Immobilier : Comment réaliser un audit énergétique en copropriété ?

122156032Un arrêté décrivant les modalités des audits énergétiques, dans les immeubles contenant plus de 50 lots, a été fraîchement promulgué le 3 avril dernier. Il détaille toutes les conditions dans lesquelles les opérations doivent être menées conformément aux clauses de l’article R. 134-17 du code de la construction et de l’habitation.

Un arrêté qui a pour objectif l’amélioration de la performance énergétique des copropriétés

Le nouvel arrêté qui est entré en vigueur jeudi concerne tous les bâtiments de copropriétés qui sont dotées d’un chauffage ou d’un système de refroidissement collectif dont le permis de construire a été déposé avant le 1er juin 2001. Il comprend plusieurs mesures qui devraient permettre l’amélioration de la performance et de la gestion des équipements privatifs ou utilisés en commun.

A terme, le but de l’audit est de trouver des solutions efficaces pour réduire les factures énergétiques de 20 % au moins et permettre aux immeubles de décrocher le label "haute performance énergétique en rénovation". L’auditeur doit aussi sensibiliser les habitants à éviter les gaspillages énergétiques dans la mesure du possible.

Les modalités à suivre lors des audits

L’expert qui est en charge d’effectuer l’audit doit se rendre sur les lieux, accompagné du syndic et du président du conseil syndical, en saison de chauffe idéalement. Ces derniers lui remettent plusieurs documents tels que le contrat d’exploitation et de maintenance des équipements effectifs, leur carnet d’entretien, les factures des travaux effectués, etc.

L’auditeur se charge également de poser les questions nécessaires aux habitants concernant leurs comportements dans leur logement vis-à-vis de l’utilisation du chauffage et de la climatisation. Il s’enquiert également des dépenses effectuées chaque année sur les équipements ainsi que du confort thermique dans l’habitation. Dans ce dernier cas, les locataires répondent à un questionnaire qui leur est expédié par l’expert ou par le syndic.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.