Immobilier : Le ministère du Logement veut renforcer la sécurité incendie

Photo actu 170910La semaine dernière, la ministre Cécile Duflot avait insisté sur l’urgence de l’installation de détecteurs de fumée dans les logements. Coup du sort, deux incendies qui se sont produits à Aubervilliers et à Saint-Quentin ont causé la mort de 8 personnes quelques jours plus tard.

Accélérer l’équipement en détecteurs de fumée

La ministre déplore que seuls 3% des foyers français soient équipés d’un détecteur de fumée actuellement alors que 250 000 incendies environ se produisent chaque année dans le pays. Ceux-ci causent la mort de 600 à 800 personnes par an et 10 000 blessés.

Elle estime ainsi qu’il faudrait avancer la date d’application de la réglementation sur les détecteurs de fumée, car dans les pays où quasiment tous les ménages en sont équipés, le nombre de morts dans les incendies a été divisé par deux. Des mesures anti-incendies devraient donc être prises dans l’immédiat comme l’obligation d’effectuer des rénovations électriques dans les logements.

Un quart des incendies domestiques sont en effet causés par des réseaux électriques défaillants et leur remise en état dans les vieux immeubles est plus que vitale.

Améliorer la sécurité électrique des logements et des copropriétés

D’après les spécialistes des diagnostics électriques obligatoires, seuls 29 % des maisons ou des appartements vendus sont dotés d’un réseau électrique sécurisé à l’issue des constats. Afin d’optimiser la sécurité électrique des bâtiments, ils préconisent la réalisation systématique des diagnostics dans leurs parties communes.

Cécile Duflot prévoit aussi la conclusion d’un accord avec l’Union Sociale pour l’Habitat portant sur l’équipement des logements sociaux. Elle estime également que l’Anah devrait consacrer une partie de ses fonds pour assurer l’équipement des foyers modestes. Enfin, il serait judicieux de mener les travaux de rénovation en tandem avec les rénovations électriques.  

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.