Immobilier : Le secteur du bâtiment au menu des parlementaires

actu-courtier-pictureEn réaction à la présentation du Plan d’urgence de François Hollande, les parlementaires se sont retrouvés le 27 mars dernier afin de trouver des solutions efficaces pour faciliter la construction de nouveaux logements au meilleur coût.

Des mesures qui devraient soutenir le secteur du bâtiment

Lors de leur réunion, les parlementaires ont évoqué les causes de la chute du marché immobilier. Parmi celles-ci, ils ont insisté sur la difficulté des ménages à décrocher les financements nécessaires pour l’achat de leur logement ainsi que sur l’augmentation des coûts de construction.

En effet, les salaires des particuliers n’arrivent plus à suivre la hausse des coûts, car ces derniers ont été multipliés par deux en 10 ans, ce qui n’est bien sûr pas le cas de leurs revenus. Par ailleurs, plusieurs charges comme les assurances et la main d’œuvre, ou encore la nécessité de respecter de nombreuses normes de plus en plus lourdes contribuent à faire monter le coût de construction des biens immobiliers.

Pour certains, la baisse de la TVA sur les logements sociaux serait un moyen efficace pour faire baisser le prix de revient de ces habitats, tandis que d’autres parlementaires estiment que les gains réalisés seraient minimes. Selon Olivier Carré, député UMP du Loiret, la TVA à 5 % ne devrait permettre aux promoteurs de bénéficier que de 1 750 euros par habitation pour un coût total de 10 000 euros. De son côté, le ministère de l’Économie et des Finances table sur un gain de 6 000 euros.

Une mise au point sur le secteur du bâtiment et de l’immobilier pour bientôt

Le gouvernement compte organiser bientôt un groupe de travail qui verra la participation des fédérations des professionnels du bâtiment ainsi que des ministères concernés. Au cours de la rencontre plusieurs sujets seront abordés tels que le financement des entreprises, la relance du secteur grâce à la rénovation thermique ou au plan logement social, l’environnement social qui sera axé sur le statut de l’auto entrepreneur et la concurrence illégale et enfin les formations et la réglementation sur les normes mises en place.

Un "pacte pour le bâtiment" devrait être dressé à l’issue des travaux et présenté avant l’été afin de soutenir la construction de logements dans le pays.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.