Immobilier : L'État accorde 95 000 primes pour la rénovation thermique des logements

DPELe gouvernement compte distribuer 95 000 primes d'ici 2015 pour permettre à certains foyers de réduire leur facture énergétique grâce à des travaux pour améliorer la performance énergétique de leur logement.

Les destinataires de la prime

Dans une convention établie entre l'État et l'Agence de services et de paiement, certains propriétaires occupants pourront bénéficier d'une prime exceptionnelle pour leur permettre d'améliorer la performance énergétique de leur bien. Elle ne sera octroyée aux particuliers que sous conditions de ressources. En effet, elle n'est destinée qu'aux ménages disposant de revenus modestes et qui habitent dans leur logement depuis au moins deux ans à condition qu'il s'agisse de leur résidence principale.

L'utilisation des fonds est encadrée par le gouvernement, car les travaux devront être confiés à des professionnels.

Par ailleurs, ils devront porter sur les deux catégories suivantes :

  • isolation des murs, des parois vitrées ou des toitures ;
  • ou encore installation d'équipements de production d'énergie, d'eau chaude ou de chauffage.

Une prime au montant encore inconnu

Le montant de cette aide pour faciliter les travaux de rénovation thermique promise par le président de la République en mars n'est pas encore connu. Des rumeurs circulent néanmoins sur une somme de 1 350 euros comme l'avait annoncé Cécile Duflot, la ministre du Logement, en mars. Un texte devrait être promulgué dans les prochains jours pour donner plus de précisions sur les conditions d'octroi de l'aide, notamment sur les conditions de revenus des ménages qui y auront droit.

En principe, elle devrait être compatible avec le PTZ+ (Prêt à taux zéro) et le Crédit d'impôt développement durable (CIDD). Cependant, elle ne pourra pas être associée avec les aides de l'Anah (Agence nationale de l'habitat).

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.