Immobilier : Petite analyse du marché immobilier actuel

remontéeSelon les analystes, le marché immobilier commence actuellement à se réveiller grâce à la baisse des prix et aux taux des prêts à l'habitat très bas. Les professionnels de l'immobilier constatent déjà que le volume de ventes amorce une évolution à la hausse, néanmoins, certains facteurs économiques et psychologiques viennent ralentir l'ardeur des acheteurs et des propriétaires.

Des prix et des taux bas qui revigorent le marché

Par rapport à l'année dernière, les professionnels de l'immobilier s'accordent pour dire que le marché de l'immobilier se porte mieux, de quoi satisfaire le gouvernement qui a fait de la croissance de l'immobilier l'un de ses plus gros défis.

  • Le nombre de transactions progresse – même si cette progression est encore minime –, un phénomène dû en grande partie à la baisse des prix et aux taux de crédit très bas.

En effet, les banques et les établissements de prêt accordent des crédits à des taux qui oscillent autour de 3 % sur 20 ans. Par ailleurs, les prix ont connu une décote de 3,6 % environ sur tout le territoire d'après les données de la Fédération nationale de l'immobilier.

Ce repli des prix est constaté dans plusieurs régions et même dans les grandes agglomérations, dont Paris.

Les Français ont également gagné en pouvoir d'achat immobilier, ce qui leur a permis d'investir dans un projet plus grand pour un même prix. D'après les résultats d'un sondage Ifop publié en juin :

  • 58 % des personnes interrogées estimaient que le moment était favorable pour se lancer,
  • tandis que la moitié des propriétaires étaient prêts à céder du lest en baissant leurs prétentions de 10 %.

Des appréhensions qui affectent le moral des acheteurs et des vendeurs

Même si les ventes commencent à prendre de l'ampleur, à la fois vendeurs et acheteurs craignent de s'engager dans une affaire perdante. La principale cause de leur appréhension porte surtout sur les prix qui ne sont pas faciles à déterminer et qui pour les vendeurs semblent être trop bas tandis que les acquéreurs craignent d'acheter trop cher.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.