Immobilier : Ce que la GUL va coûter aux propriétaires et aux locataires

PhotoActu20110530Galian, le spécialiste de l’assurance pour les professionnels de l’immobilier et la Fédération française des sociétés d’assurance estiment que la GUL ou la Garantie universelle des loyers devrait coûter entre 1,5 et 2 milliards d’euros chaque année, et ce, dès 2017.

Des chiffres sous-évalués par le ministère du Logement

D’après le ministère du Logement, la GUL qui est prévue dans le projet de loi ALUR (pour l’Accès au logement et un urbanisme rénové) devrait coûter entre 400 à 700 millions d’euros chaque année. Ce chiffre serait sous-évalué de moitié d’après les estimations des assureurs spécialisés dans l’immobilier. En effet, si l’on considère que 180 000 à 300 000 sinistres seront déclarés annuellement par les bailleurs sur l’intégralité des logements loués pour un taux de cotisation de 2 % et 7 000 euros de coût de sinistre, le coût de cette garantie devrait osciller entre 1,5 et 2 milliards d’euros par an.

Les répercussions de la GUL sur les finances publiques de l’État

Galian, qui est spécialisé entre autres dans l’assurance contre les impayés des locataires, affirme que la GUL est en réalité un surplus de fiscalité pour les foyers même si elle sera payée à parts égales par les bailleurs et les locataires. L’établissement doute également de l’efficacité de cette taxe pour indemniser les propriétaires victimes d’impayés. Par ailleurs, cette Garantie universelle des loyers, parfois surnommée « sécurité sociale du logement », devrait beaucoup peser sur les finances publiques de l’État, car pour sa seule gestion, il faudrait mettre en place une institution spécialisée et embaucher de nombreux fonctionnaires. De plus, une organisation servant de pivot entre les services sociaux et les agents en charge des expulsions devrait aussi être créée.

La solution apportée par Galian est la création d’un mécanisme public-privé qui aura pour mission la gestion des assurances de loyers impayés.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.