La baisse des prix de l’immobilier touche à sa fin

C'est en tous cas le résultat d'une enquête réalisée par le bureau d'études économiques sectorielles, Xerfi.

Selon ses experts, les transactions dans l'ancien vont redémarrer doucement d'ici à l'an prochain, grâce au retour des secundo-accédants, à l'amélioration – encore toute relative – de la conjoncture économique, et aux conditions de financement, qui vont rester très favorables.

Mais, selon Xerfi, le marché sera loin d'atteindre des sommets, car les effets de la récession vont se prolonger pendant encore deux ans.

Du côté de l'immobilier neuf, les deux années à venir seront également difficiles, prévoit Xerfi. À en croire le bureau d'études, l'offre sera au plus bas, et les transactions, en recul, jusqu'à la fin 2011.

Globalement, les transactions vont repartir et retrouver leur niveau des années 90, soit près de 700 000 par an. Les prix, en revanche, vont se maintenir à un haut niveau. Pourquoi ? Les ménages ont toujours autant envie d'accéder à la propriété, le décalage entre l'offre et la demande va persister et, enfin, les taux d'intérêts vont rester bas.

Par ailleurs, Xerfi prévoit une forte remontée des prix du neuf, en raison notamment de la rareté des ressources et de la hausse croissante des nouvelles normes de construction et d'isolation issues du Grenelle de l'environnement. Ainsi, à l'horizon 2015, l'attractivité du marché de l'ancien devrait se renforcer tandis que celui du neuf pourrait traverser des phases de croissance molle jusqu'en 2011.

à la une
publicite
services
publicite
Simple & Rapide,
faites le tour de 110 banques
en 5 mn
je dépose une demande
Crédit immobilier
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.
Etude
gratuite et sans
engagement
OBTENEZ DES TAUX PERSONNALISÉS EN QUELQUES MINUTES !

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.