360 milliards d’euros de garantie pour les banques françaises

360 milliards d'euros : c'est le montant du plan de secours du gouvernement pour enrayer les effets de la crise financière.

En concertation avec les membres de l'Union européenne, l'État français a décidé d'accorder une garantie des prêts interbancaires à hauteur de 320 milliards d'euros et de consacrer jusqu'à 40 milliards d'euros à la recapitalisation des banques en difficulté.

Cette garantie doit permettre d'assurer la continuité et le bon fonctionnement du financement des particuliers et des entreprises, en apportant aux banques les fonds propres nécessaires au rétablissement de la confiance. Depuis le début de la crise, les banques rechignent à se prêter de l'argent entre elles.

Mais cet argent ne sera pas réellement dépensé : en apportant cette garantie, le gouvernement espère redonner confiance et ne pas avoir à la faire jouer véritablement. Quoiqu'il arrive, l'État a affirmé qu'il "ne laissera aucun établissement bancaire faire faillite".

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.