Immobilier : coup de froid sur la construction !

Le temps est loin d'être au beau fixe dans le secteur de l'immobilier...

Pour Alain Dinin, le PDG de Nexity, la situation est même en train de virer à l'orage : selon lui, la crise immobilière actuelle est plus importante que celle des années 90. Conséquence : une chute de 50 % de la construction en 2009. "La production de logements neufs en 2009 sera de l'ordre de 270 000 à 280 000 là où il en faudrait 500 000", a averti le dirigeant de Nexity.

Répondant aux déclarations de Nicolas Sarkozy, en faveur d'une baisse des prix pour soutenir le secteur immobilier, il a déclaré qu'il était "trop facile de dire aujourd'hui : voilà, on va baisser les prix et tout va s'arranger." En effet, pour le promoteur, "les coûts de la construction ne peuvent qu'augmenter. Nos marges sont de 5 à 7 %, on ne peut pas descendre en dessous".

Une solution : faire baisser la TVA de 19,6 à 5,5 % pour l'achat de logements par les ménages éligibles au logement social, pour relancer le secteur. Un moyen, pour Alain Dinin, de réduire les mensualités : "Aujourd'hui, 50 euros de différence par mois, c'est 2,5 millions de ménages (en plus) qui peuvent s'endetter pour acheter un logement".

Serait-ce donc le moment d'acheter alors que les prix chutent ? "La baisse dans le neuf est en train d'être actée, estime le président de Nexity. Les promoteurs rognent aujourd'hui leurs marges, mais ils n'iront pas au-delà. L'ajustement est en train de se faire en partie par les volumes."

En attendant, vous pouvez bénéficier de rabais importants : une remise des frais de notaire, un parking gratuit, une cuisine équipée, ou une diminution du prix... En novembre, un particulier a réussi à obtenir les quatre et à diminuer le prix de plus de 8 % !

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.