Immobilier : la Fnaim souhaite une baisse des taux de la Banque centrale européenne

La Fnaim estime que "pour ne pas compromettre les années à venir, il importe de relancer dans les meilleurs délais l'activité du secteur, c'est-à-dire les mises en chantier de logements neufs et la vigueur du marché de la revente. Il importe aussi de sauvegarder l'appareil de production, c'est-à-dire de préserver la santé des entreprises de promotion et des agences immobilières pour que le secteur puisse redémarrer rapidement lorsque les conditions économiques seront redevenues favorables."

La Fédération des professionnels de l'immobilier estime que les banques n'ont pas assez réduit les taux de leurs prêts immobiliers. Si l'actuelle baisse des prix de l'immobilier est jugée "souhaitable" afin de rendre de nouveau les ménages solvables, la Fnaim considère que les taux de crédit sont trop élevés et excluent "de fait près de 20 % des ménages de l'accès au crédit". "Il est urgent, selon la Fnaim, que les prêteurs répercutent dans leurs tarifs les deux baisses successives du taux directeur de la BCE, il faudrait même que la Banque centrale européenne corrige son taux de façon plus drastique."

La BCE a abaissé son principal taux de directeur de 0,5 point à deux reprises, le 8 octobre et le 6 novembre, le faisant passer de 4,25 à 3,25 %. Elle devrait théoriquement procéder à une nouvelle baisse lors de sa prochaine réunion le jeudi 6 décembre et satisfaire ainsi tant les gouvernements européens que les professionnels du secteur immobilier. Reste à savoir de combien sera la baisse...

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.