Menu Crédit immobilier

Renégocier son prêt immobilier - Rappel des conseils

SOMMAIRE

À partir d’un différentiel d’un point au moins entre le taux d’intérêt initial du crédit à renégocier et les taux qui se pratiquent actuellement, renégocier votre prêt immobilier promet des économies substantielles, à condition qu’elles soient supérieures aux frais générés, qui peuvent atteindre jusqu’à 4,5 % du capital restant dû. Cet écart peut être réduit à 0,7 point pour un emprunt de plus de 300 000 euros ou souscrit pour plus de 20 ans. Par ailleurs, l’opération ne sera rentable que si le prêt se situe encore dans le premier tiers de son existence, lorsque la part d’intérêts à rembourser est très importante.

Prenez votre temps pour choisir le bon partenaire bancaireConseil #1 : Pas de précipitation ! Entre les groupes bancaires, les organismes de crédit traditionnels et en ligne, le marché est large, il serait dommage de ne pas en profiter, car l’écart entre les taux peut être conséquent selon votre profil d’emprunteur. Même au sein d’un même groupe, chaque agence peut, selon sa région d’implantation, accorder des taux d’intérêt plus compétitifs, et faire un geste commercial comme réduire ou supprimer les frais de dossier. Changer d’agence est donc une option à explorer, sans compter que vous n’aurez pas de démarches particulières à effectuer, puisque vous restez dans la même banque.

Monter un dossier solideConseil #2 : Présentez un dossier en béton. Préparez votre demande de négociation avec le même soin que vous avez accordé à votre dossier initial de crédit immobilier. Pour cela, réclamez le tableau d’amortissement du prêt pour savoir où en est votre remboursement exactement, et quelles parts respectives représentent le capital et les intérêts dans chaque mensualité. Prévoyez également vos trois dernières fiches de paie et trois derniers relevés de compte.


Anticiper les fraisConseil #3 : Anticipez les frais ! Calculez les pénalités de remboursement anticipé, inévitables si vous changez d’établissement. La plupart du temps, elles s’élèvent à 3 % du capital restant dû, dans la limite de six mois d’intérêts. Il faut y ajouter les frais de dossier, ainsi que les frais de garantie pour le nouveau prêt (entre 1,2 % et 2 % du montant emprunté), l’ensemble se chiffrant au total à 4,5 % environ du montant de l’emprunt. Dans certains cas, l’organisme prêteur accepte la réintégration de ces frais dans le nouveau prêt.

Conseil #4 : Réduisez la durée, vous y gagnerez plus ! Si vous pouvez maintenir le même montant de mensualité de remboursement, l’idéal est de réduire au maximum la durée de votre crédit. Grâce à son amortissement plus rapide, l’économie possible sera bien plus importante que si vous choisissez de diminuer votre mensualité.

Conseil #5 : N’oubliez pas de trouver une assurance emprunteur plus intéressante et mieux adaptée, c’est une autre source d’économies non négligeable. Profitez des récentes réformes, qui vous autorisent à signer avec un assureur autre que le prêteur des fonds.

 

Pour profiter des meilleurs taux de crédit immobilier négociés avec nos partenaires bancaires
Rencontrez nous dans une de nos 200 agences déposez votre demande de prêt
Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top