Menu Crédit immobilier

Notre analyse des taux immobiliers - Été 2015

Des nouvelles hausses au mois de juillet

analyse des tauxDes hausses réelles constatées mais des taux encore très bas

Le mois de juillet a confirmé la tendance haussière initiée au mois de juin. La moitié de nos partenaires bancaires ont relevé leurs barèmes quand les autres les ont laissé inchangés. Ainsi les taux moyens s'affichent à 2,20 % sur 15 ans (+0,15 %), 2,45 % sur 20 ans (+0,20 %) et 2,85 % (+0,25 %) sur 25 ans.« Nous avons donc assisté à une remontée des moyennes des taux bancaires qui positionne néanmoins toutes les durées y compris le 25 ans sous la barre des 3% et le 20 ans sous la barre des 2,50 % », remarque Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com.

Même constat du côté des durées courtes avec des hausses comprises entre 0,10 et 0,20 % pour les dossiers moyens. « Les excellents dossiers ne sont pas non plus épargnés et enregistrent également des hausses identiques, ce qui illustre la surcharge réelle des banques qui même sur les excellents dossiers limitent l'ampleur des décotes », ajoute Maël Bernier.

2,20 % sur 15 ans (+0,15 %)
2,45 % sur 20 ans (+0,20 %)
2,85 % sur 25 ans (+0,25 %)

Source Meilleurtaux.com - Taux moyens hors assurance

Taux longue durée - National

 15 ans20 ans25 ans
Excellent  1,70 %  1,97 %  2,12 %
Très bon  2,00 %  2,26 %  2,65 %
Bon  2,20 %  2,45 %  2,85 %

Taux courte durée - National

 7 ans10 ans12 ans
Excellent  1,22 %  1,43 %  1,60 %
Très bon  1,45 %  1,70 %  1,85 %
Bon  1,80 %  1,95 %  2,10 %

Source Meilleurtaux.com - Taux moyens hors assurance

Une détente récente sur les OAT

taux moyens 20 ans

Le mois d'août est traditionnellement un mois où les établissements bancaires tournent au ralenti, mais le problème supplémentaire cette année est qu'ils doivent faire face à une très forte volumétrie, accumulée depuis le mois de mai, avec des effectifs réduits. Conséquence des délais bancaires qui s'allongent considérablement et des emprunteurs inquiets quant à leur financement.

Nous ne pouvons qu'appeler les emprunteurs qui s'engagent aujourd'hui dans une acquisition à augmenter les délais entre le compromis de vente et la signature définitive (moment où les fonds sont effectivement versés au vendeur) afin d'avoir le temps de mener à bien leur projet
Maël Bernier

« Concernant l'évolution des taux dans les prochaines semaines, nous n'attendons pas de bouleversements importants, sans doute encore quelques hausses ici ou là dans une relative stabilité. », conclut-elle.

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top