Menu Crédit immobilier

Notre analyse des taux immobiliers - Mars 2013

Quelques remontées de taux en mars – la fin de la baisse ?

analyse des taux

En mars, le mouvement de baisse généralisée des taux semble toucher à sa fin : seulement 10 % des banques baissent leurs taux ce mois-ci et 30 % les remontent. Toutefois, le taux moyen sur 20 ans reste inchangé et à son plus bas niveau historique à 3,40 %. En ce « printemps
de l'immobilier », il est donc temps de profiter des conditions favorables proposées encore par les banques.

 

 

Quelques baisses, quelques hausses, mais des taux moyens stables

En mars, seuls 10 % des nouveaux barèmes reçus affichent des baisses de taux sur toutes les durées et
20 % uniquement pour certains profils ou certaines durées. 40 % des grilles restent inchangées. Fait
nouveau : un tiers des banques ont procédé à des hausses modérées de taux - de l'ordre de 0,06 % en
moyenne - sans toutefois affecter les taux moyens, stables ce mois-ci. On peut ainsi emprunter en
moyenne à 3,07 % sur 15 ans, 3,4 % sur 20 ans, 3,75 % sur 25 ans et 4,27 % sur 30 ans.

« Chaque année en mars, mois traditionnellement propice à l'achat immobilier, les banques proposent des
taux en baisse. Si en 2013 plusieurs d'entre elles remontent légèrement leurs taux après avoir consenti
d'importantes baisses ces 12 derniers mois, les taux restent globalement stables ce mois-ci mais les écarts se creusent d'une banque à l'autre. Que l'on veuille actuellement acheter ou renégocier, il faut faire jouer la concurrence » conseille Hervé Hatt, directeur général de meilleurtaux.com.

Deux fois moins de demandes de renégociation en février

Après un mois de janvier record, le mouvement de renégociation a légèrement ralenti en février. 17 000
demandes de renégociations ont été déposées sur le site meilleurtaux.com (contre 32 000 en janvier) représentant encore près de 42 % du total des dossiers.

Par ailleurs, les demandes de crédit immobilier avec compromis de vente signé sont reparties à la hausse (+ 7% par rapport à février 2012) témoignant d'un moindre attentisme des emprunteurs et d'un passage à l'acte d'achat.

« Les taux sont actuellement au plus bas et si nous n'anticipons pas de remontée massive et brutale des taux à court terme, il ne devrait pas non plus y avoir de baisses sensibles. Pour ceux qui ont un projet immobilier il y a donc une opportunité à saisir... » explique Sandrine Allonier, responsable des études économiques de meilleurtaux.com.

 

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top