Menu Crédit immobilier

Notre analyse des taux - Fevrier 2008

La BCE garde son taux d'intervention inchangé à 4 %

analyse des taux

La BCE a conservé sont taux d'intervention inchangé à 4 % le 7 février 2008 malgré le ralentissement de l'activité économique. Elle adopte une politique monétaire très différente de celle de la Banque Fédérale Américaine qui a baissé son taux de 1.25 % pour le passer de 4,25% à 3 % en huit jours, une baisse d'une ampleur historique.

Les commentaires du gouverneur de la BCE qui accompagnent cette décision sont toutefois plus mesurés. Ils continuent d'insister sur les risques d'inflation mais évoquent une baisse de l'activité économique et des perspectives de croissance (les perspectives de croissance économique de nombreux analystes pour 2008 pour la zone euro sont passées de 2,2 % en juin 2007 à 1,3 % actuellement. De nouvelles estimations probablement à la baisse sont encore à prévoir).

Dans ces conditions, les marchés financiers sont renforcés dans leur anticipation d'une
baisse sensible du taux de la BCE d'ici la fin de l'année (sans doute comprise entre 0,50 % et 0,75 %). Les taux à court terme des marchés financiers ont fortement baissé depuis la crise de septembre 2007 et les taux d'intérêt à long terme également. Pour la première fois depuis le début de l'année 2007, le taux d'intérêt à 10 ans des marchés financiers (OAT) qui constitue un indicateur du coût de refinancement des banques descend en dessous de 4 %. Il se situe à 3,99 % au 6 février 2008 après être monté jusqu'à 4,70 % en juillet 2007.

Les banques sont confrontées àla crise des marchés interbancaires qui, d'un côté augmente le coût de refinancement à court terme et de l'autre sont favorablement impactées par la baisse des taux d'intérêt à long terme. Elles continuent de considérer le prêt immobilier comme un outil de conquête de nouveaux clients dans une dynamique concurrentielle, tout en portant une forte attention aux critères de crédit.

Après une légère hausse des taux d'intérêt pratiqués en janvier 2008, les taux d'intérêts des prêts immobiliers s'affichent en légère baisse en février 2008. Sur l'ensemble des durées la baisse des taux s'établit entre 0,10 % et 0,15 %.

Même si cette baisse n'a qu'un impact limité sur les mensualités et les capacités d'emprunt, elle s'inscrit dans une logique favorable aux emprunteurs. Elle interrompt plusieurs mois de hausse et dans un contexte de durcissement des conditions de crédit des banques pourra jouer un rôle positif sur l'évolution du marché immobilier.

Evolution des taux des prêts immobilier
Montant d'emprunt 150 00 

 TAUX
MENSUALITés
 février 2008JANVIER 2007différence3947939448differencedifférence %
Durée 15 ans 4,60 % 4,70 % -0,10 % 1 155 € 1 163  -7,7  -0,7 %
Durée 20 ans 4,70 % 4,80 % -0,10 % 965  973  -8,2  -0,8 %
Durée 25 ans 4,80 % 4,90 % -0,10 % 859  868  -8,7  -1,0 %
Durée 30 ans 5,00 % 5,15 % -0,15 % 805  819  -13,8  -1,7 %
Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top