Menu Crédit immobilier

3. Je recherche mon bien immobilier

agenda-etape3

Comme j'ai réalisé en premier un budget prévisionnel, je sais à peu près de combien je peux disposer pour mon projet immobilier, ainsi, cela me permet d'orienter mes recherches.

Comment puis-je rechercher mon bien ?

De particulier à particulier, en agences immobilières, sur les petites annonces, dans les études notariales, dans les ventes aux enchères (...), je possède une multitude d'options pour rechercher mon futur bien.

Je m'adresse directement à un particulier

Dans ce cas là, on ne fait pas appel à une agence immobilière, l'avantage est de pouvoir éviter les frais d'agence et d'avoir un contact direct avec le propriétaire, de pouvoir négocier plus facilement le prix.

PhotoActu09022011

Je m'adresse à une agence immobilière

Le rôle de l'agence immobilière est de mettre en relation les personnes cherchant un bien avec celles qui proposent un bien (vente ou location). Ainsi, l'agence peut chercher à ma place le bien qui me conviendra le mieux. Elle peut s'occuper de la simple recherche mais aussi de la transaction et servir d'intermédiaire pour les problèmes entre propriétaires et locataires.

 

Je m'adresse à un notaire

Comme défini dans le rôle du notaire, il peut m'assister dans ma recherche mais son rôle le plus important est celui de conseiller/négociateur. Il m'aidera à bien choisir mon logement et à négocier son prix.

Je recherche dans les petites annonces

Des centaines de sites internet et magazines gratuits ou payants existent dans les domaines des petites annonces, j'ai donc largement le choix pour trouver mon logement. Malheureusement, les données mises en ligne sont généralement insuffisantes. Le mieux est de commencer par effectuer une comparaison des offres en cours sur les sites spécialisés pour en savoir plus sur les biens proposés.

A savoir : je ne me fie pas uniquement aux informations disponibles en ligne et sur le terrain : outre l'état du logement, je prends en compte le quartier, l'environnement, je demande à voir les pièces officielles et une visite à la mairie n'est souvent pas de trop.

Lorsque j'ai trouvé mon bien

Je fais plusieurs visites

  • La taille des pièces, la superficie (loi Carrez) : (le mesurage loi Carrez concerne tous types de logement à vendre inclus dans une copropriété et qui a une superficie minimum de 8 m2 (taille minimum pour une chambre). Cela porte sur « la superficie des planchers des locaux clos et couverts ». Les parties occupées par les murs, les gaines, les fenêtres, les marches, les cloisons et les murs ne sont pas considérés. Il en est de même des planchers des locaux dont la hauteur est en deçà de 180 cm. Il faut noter que le diagnostic loi Carrez est à la charge du propriétaire) ;
  • La distribution des pièces ;
  • L'exposition du logement (l'orientation plein Sud ou Sud-ouest est claire et chaude alors que le Nord est plus sombre et plus difficile à chauffer) ;
  • L'ouverture des fenêtres ;
  • La ventilation dans la salle de bain, la cuisine (présence, niveau sonore ...) ;
  • Les rangements ;
  • La présence d'un parking et/ou d'une cave ...

Je vérifie l'état du logement

  • L'isolation des murs et du toit ;
  • Les diagnostics techniques à jour ;
  • Les murs et plafonds (fraicheur de la peinture, traitement contre les parasites, l'amiante, le plomb ...) ;
  • Les fermetures et ouvertures des portes et fenêtres (fonctionnelles ou bloquées) ;
  • Vérification des installations électriques aux normes ;
  • Présence d'une prise de terre ;
  • Le type de chauffage (individuel, central, collectif) ;
  • L'état des installations de chaufferie ;
  • Les installations sanitaires ;
  • L'énergie utilisée (fioul, gaz, électricité, réseau de chauffage urbain, bois, énergie solaire) ;
  • L'ancienneté du bien et les matériaux de construction ;
  • Réseau d'eau ...

Je m'interroge sur l'environnement et sa localisation

  • Quartier coté ;
  • Logement calme, entouré de verdure, de squares, d'artères non bruyantes ... ;
  • Distances des transports, des écoles et lycées, ainsi que des commerces ;
  • Proximité ou non d'une source de pollution ...

Ce que je surveille dans une maison ancienne

L'état du bâti

  • Les charpentes, poutres et chevrons ... ;
  • L'entretien des gouttières ;
  • Le raccord au tout-à-l'égout ...

La constructibilité du terrain et le certificat d'urbanisme

PhotoActu20111103BisSi je souhaite réaliser des travaux pour ce nouveau logement (agrandissement ...), je commence par consulter le Plan d'Occupation des Sols (POS) ou le Plan Local d'Urbanisme (PLU) suivant les cas, disponible à la mairie de la commune où se situe le bien. Ce document m'indiquera les terrains constructibles.

Je peux aussi consulter le certificat d'urbanisme : il m'indique la situation du terrain au regard des dispositions d'urbanisme et de limitations administratives au droit de la propriété.

L'existence d'une servitude de passage

Je demande au propriétaire s'il existe une servitude de passage sur mon terrain ou sur celui de mon voisin. Une servitude de passage est l'accord avec mon voisin (accord écrit dans le contrat de propriété) me permettant de passer par son terrain pour accéder au mien si je n'ai aucune autre possibilité d'accès (et inversement).

Ce que je surveille dans un appartement ancien

L'état des parties communes

  • Les murs et plafonds (fraicheur de la peinture, traitement contre les parasites, l'amiante, le plomb ...) ;
  • Ascenseur (en état de fonctionnement, dernière mise aux normes ...).

Les charges de copropriété

Je vérifie les charges de copropriété éventuelles et les travaux prévus (ravalement, réfection de la toiture, de la cage d'escalier, installation d'un ascenseur...) qui sont répertoriés dans le Compte Rendu d'Assemblée Générale.

Le Point en + 
Je n'hésite pas à visiter le bien à des heures et jours différents, j'y vais avec des amis (pour avoir leur avis). Je n'hésite pas non plus à questionner les voisins sur le quartier, le logement ...

Je refais un bilan financier à propos de cet achat

Ce « Coup de cœur » engendrera peut être des coûts supplémentaires ou des travaux à réaliser, il faut donc que je revoie mon budget et recalcule le montant que je devrai emprunter pour réaliser ce projet immobilier. Pour évaluer les frais de notaire, je peux me rendre sur le site de la Chambre des notaires.

J'ai trouvé mon bien, je connais les éventuelles charges supplémentaires : je sais maintenant combien il me faut emprunter pour réaliser mon projet immobilier. Ainsi, je peux contacter Meilleurtaux, sur Internet ou en agences, pour vérifier avec moi le montant de mon acquisition, mon apport personnel et les frais de dossier à inclure dans le montant à emprunter. A partir de là, Meilleurtaux m'accompagne dans toutes mes démarches.

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top