Menu Crédit immobilier

Bilan 2015 : Les Marseillais gagnent un studio, les Parisiens restent dans le leur !

Le premier semestre 2015 a été marqué par des fortes baisses des taux des crédits immobiliers, suivi par des légères hausses dans le courant de l’été. Nous observons actuellement une relative stabilité, voire à nouveau des légères baisses. Ces taux en décrue, associés à des prix relativement stables ont conduit dans 9 villes sur 10 à une augmentation du pouvoir d’achat immobilier. Cependant les écarts entre les villes étudiées ne cessent de se creuser avec 70m² d’écart entre la première ville et la dernière du classement.

Bilan 2015 du pouvoir d'achat immobilier

 

Ville15 ans
*
20 ans
*
25 ans
*
Meilleur
taux négocié
20 ans***
Var.
des prix
sur 12 mois
PDAI
déc. 2015
Gain PDAI
sur 12 mois
Gain PDAI
sur 24 mois
1. Marseille
1,75 % 2,10 % 2,25 % 2,00 %  94 m² +11 m² +22 m²
2. Montpellier 1,75 % 2,10 % 2,25 % 2,05 % 81 m² +10 m² +15 m²
3. Toulouse 1,75 % 2,05 % 2,25% 2,05 % 80 m²  +2 m²  +8 m² 
4. Strasbourg 1,75 % 2,10 % 2,25 % 1,95 % 79 m²  -3 m²  -1 m² 
5. Nantes 1,75 % 2,03 % 2,25 % 2,07 % = 76 m²  +2 m²  +10 m² 
6. Lille 1,75 % 2,10 % 2,25 % 2,10 % 71 m²  +3 m²  +4 m² 
7. Bordeaux 1,75 % 2,05 % 2,25 % 2,05 % = 64 m²  +1 m²  +2 m² 
8. Lyon 1,75 % 2,10 % 2,25 % 2,00% = 54 m²  +1 m²  +3 m² 
9. Nice 1,75 % 2,10 % 2,25 % 1,90 % = 52 m²  +1 m²  +5 m² 
10. Paris 1,75 % 2,10 % 2,25 % 1,95 % 23 m²  = +2 m² 

* Taux relevés pour les excellents dossiers Meilleurtaux (apport, revenus, âge...) au 1er décembre 2015, hors assurance
** Source : SeLoger.com
*** Meilleur taux négocié dans les villes par le réseau Meilleurtaux
Pouvoir d'achat immobilier pour 1 000 € de mensualité sur 20 ans calculés avec le taux fixe sur 20 ans.

Taux et prix en baisse : recette gagnante

La combinaison « baisse des prix/ baisse des taux » a été cette année encore favorable aux acheteurs des grandes villes de France. En effet, à l'exception notable de Strasbourg qui a enregistré des hausses de prix, les 9 autres grandes métropoles françaises affichent des m² supplémentaires.

Des prix qui baissent légèrement ou restent stables et des taux qui affichent des niveaux plus bas qu'en 2014 (malgré une très légère remontée en juillet) ont contribué à faire de 2015 un très bon cru pour les acheteurs qui ont pu dans de nombreuses villes de France s'offrir des m² supplémentaires.
Maël Bernier, Directrice de la Communication de Meilleurtaux.com

Les Français de plus en plus inégaux face au pouvoir d'achat immobilier

  • Marseille et Montpellier sont les grandes gagnantes de cette année 2015. En effet, la première gagne 22 m² en deux ans et la seconde 15. Si la première affiche une surface achetable de 94 m², la seconde passe de la 5ème place du classement à la deuxième avec 81m² finançables contre 71 à la même date en 2014.
  • Toulouse toujours 3ème bénéficie de 8m² supplémentaires par rapport à décembre 2013 avec 80m².
  • Strasbourg malgré sa 4ème place est la seule agglomération à perdre des m² par rapport à 2014 avec 79m² finançables contre 82 l'an passé.
  • Nantes gagne 1 pièce et affiche 10m² supplémentaires en deux ans et garde la 5ème place avec 76 m² finançables pour 1 000 € par mois.
  • Viennent ensuite Lille et Bordeaux avec des gains respectifs sur 2 ans de 4 et 2 m² qui affichent ainsi 71 et 64m² finançables.
  • Lyon reste 8ème avec 1m² de plus qu'en 2014 et 3m² de gagnés par rapport à 2013 avec 54m².
  • Nice malgré un gain de 5m² en deux ans reste avant-dernière du classement avec 52m².
  • Enfin à 30 m² de l'avant-dernier et 70m² du premier, Paris permet pour 1 000 € par mois le financement d'un studio 2m² plus grand qu'en 2013 !

Pouvoir d'achat immobilier en 2013, 2014 et 2015

Bilan du pouvoir d'achat immobilier sur 3 ans

« Pour résumer, l'équivalent d'un beau trois pièces sépare désormais la capitale de la cité phocéenne (70m² en plus à Marseille). La baisse des taux ne profite que très peu aux Parisiens qui font toujours face à des prix très élevés par rapport aux autres grandes villes françaises », commente Maël Bernier.

200 € par mois économisés en moyenne par les propriétaires qui ont renégocié leur crédit

Si l'année a été bonne pour les nouveaux acquéreurs, elle l'a également été pour les Français déjà propriétaires de leur logement qui ont renégocié leur crédit.

« En effet, selon nos chiffres le montant moyen renégocié s'élevait à près de 164 000 sur 17,5 années restantes. La renégociation moyenne s'est effectuée à 2,06 % sur 15 ans, ce qui correspond à une économie globale sur le coût total du crédit de 35 878 € soit 200 € par mois ou 2 400 € par an ! », conclut Maël Bernier.

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top