Menu Crédit immobilier

Où les français achètent-ils leur résidence secondaire ?

Les Français sont-ils les champions de la résidence secondaire ? Selon les derniers chiffres compilés par l’INSEE, disposer d’une résidence secondaire est une vraie tendance de fond. De plus en plus de ménages possèdent ainsi un second bien immobilier. Cet engouement est particulièrement marqué sur la dernière décennie. À quoi ressemblent exactement ces résidences secondaires ? Quelles sont les villes où les régions plébiscitées ? Voici un panorama complet en 2016.

La résidence : second bien immobilier des ménages français

Plus de 3 millions de résidences secondaires

Au 1er janvier 2015, ce sont 3,3 millions de résidences secondaires que l’on comptait sur le sol français, soit un peu moins de 10 % du parc de logements (35 millions). Cette part des résidences secondaires a cru en moyenne de 0,8 % par an depuis 10 ans. Mais à quoi ressemble ce deuxième logement ? Les Français sont-ils plutôt pied-à-terre à la campagne, petite maison de bord de mer ou chalet de montagne ? Un peu des trois.

Le grand Ouest, et de manière générale la façade atlantique constituent une destination de choix. Le bassin d’Arcachon, Biarritz encore l’île de Ré sont notamment des destinations fréquemment citées. Il ne faut pas enterrer non plus Cassis, Saint-Jean-de-Luz, mais aussi Quiberon ou Deauville. De manière générale, le bord de mer concentre la majorité des intentions d’achat, devançant nettement la campagne puis la montagne.

Comment expliquer ce constat ? Car parmi les critères de choix d’une résidence secondaire, outre le prix, c’est l’éloignement par rapport à la résidence principale qui est surveillé. Au-delà de trois heures de trajet, les Français sont moins enclins à investir. Fait intéressant, il existe également beaucoup de résidences secondaires dans de grandes villes comme Paris.

Près de 193 000 logements correspondent à des résidences secondaires, logements occasionnels ou biens vacants dans la capitale selon une analyse des données disponibles sur le site de l’Insee menée par Data Publica.

Pour leur résidence secondaire, les Français plébiscitent plutôt les petites surfaces. Ainsi, c’est au sein des biens immobiliers les plus petits que la part de résidences secondaires est la plus élevée : 14,1 % des studios et 13 4 % des deux-pièces sont aujourd’hui en France des résidences secondaires. La maison reste toutefois l’image idyllique de cette résidence secondaire.

Côté budget, il existe de grandes disparités entre les acheteurs. On note toutefois un marché qui semble porteur pour les biens dont la valeur se situe à moins de 150 000 €. Profiter de la mer, de la campagne ou de la montagne sans se ruiner, c’est une envie que beaucoup de ménages expriment… Mais ils pensent aussi à la rentabilité d’une telle opération.

Les solutions pour rentabiliser sa résidence secondaire

Rentabilité dans l'investissement immobilier

Acheter mais rentabiliser cet investissement, telle semble être la volonté d’une majorité de ménages qui acquièrent une maison ou un appartement secondaire. Pour rentabiliser l’investissement et ainsi alléger les finances, il n’y a pas de secret, la location est la solution. Louer en direct auprès de particuliers, passer par une agence ou une plate-forme spécialisée (comme AirBnB), les solutions ne manquent pas. Il existe trois grands dispositifs sur le plan fiscal qui permettent de mettre en location une résidence secondaire

:

1Utiliser le dispositif d’investissement locatif « Pinel » permet de profiter d’un complément de revenus tout en y associant des avantages fiscaux (réduction d’impôts). Une solution à étudier pour les ménages qui veulent s’offrir une résidence secondaire mais n’ont pas envie d’y habiter de suite (il faut attendre au moins six ans) ;

2Utiliser le régime fiscal des locations de logements meublés à titre non professionnel (LMNP). En achetant au sein de résidences touristiques, vous pouvez réaliser un investissement avec une rentabilité connue à l’avance, et définir des jours pendant lesquels vous pourrez occuper votre bien chaque année ;

3Utiliser la location saisonnière : il s’agit de la solution la plus libre. En fonction du type de bien, mais aussi de vos recettes annuelles (si elles dépassent ou non 32 900€ notamment), il faudra choisir le bon régime fiscal pour votre déclaration de revenus.

Le boom constaté autour des résidences secondaires ne devrait pas se calmer de sitôt. Les taux faibles des crédits immobiliers permettent à des ménages de plus en plus nombreux d’accéder à ce type d’achat. Il ne faut d’ailleurs pas oublier que l’on peut très bien s’offrir une deuxième résidence sans être propriétaire de sa résidence principale !

Une résidence secondaire est une résidence dans laquelle on ne passe que quelques jours par an, quelques week-ends ou au plus six mois dans l’année, la résidence principale étant l’habitat le plus fréquent, que l’on en soit locataire ou propriétaire…

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top