Menu Crédit immobilier

Taux immobiliers - Juin 2014

Le mois de mai a confirmé le mouvement des mois précédents avec des taux d'intérêt toujours en baisse.

Plus de la moitié (53%) de nos partenaires bancaires ont consenti des baisses dans leurs barèmes (comprises entre 0,05 et 0,10%), et l'autre moitié les a maintenu inchangés.

L'info des taux Juin 2014

Conquête client et taux directeurs au plus bas : cocktail idéal pour des taux bas

Les taux fixes moyens se situent au 1er juin à 2,85 % sur 15 ans (en très légère baisse), 3,05 % sur 20 ans (en baisse de 0,10 % par rapport au mois dernier) et 3,40 % sur 25 ans (baisse 0,15 %).

Ce qui est intéressant c'est que pour la première fois depuis très longtemps nous observons des baisses notables sur les durées longues (supérieures à 20 ans) qui jusqu'ici ne bénéficiaient pas obligatoirement de mouvements aussi nets que les autres durées.

C'est donc une bonne nouvelle pour les jeunes primo-accédants qui sont souvent candidats à ces emprunts longue durée car disposant d'un faible apport.

D'autre part, il faut savoir que les banques sont pour certaines d'entre elles en retard sur leurs objectifs commerciaux. Le marché restant relativement atone, elles sont ainsi prêtes à consentir de notables efforts pour conquérir de nouveaux clients mais sous certaines conditions.

Quelles sont ces conditions ?

  • 1) Respecter les conditions prudentielles (endettement, apport...)
  • 2) Respecter les conditions commerciales

En effet, elles sont de plus en plus vigilantes sur les compensations : en clair, sachez qu'un nouveau client immobilier ne présentera d'intérêt que par les contreparties qu'il accordera à la banque :

  • domiciliation bancaire ;
  • équipement du couple ;
  • assurance emprunteur...

et à ce titre si les contreparties sont nombreuses, les décotes accordées sur le taux peuvent atteindre plus d'un demi-point par rapport aux barèmes initialement proposés.

Cette politique de décote est ainsi de plus en plus marquée et clairement assumée par nos partenaires bancaires.

L'OAT 10 ans flirte avec les records

Pourquoi des taux si bas ?La raison première, au-delà de la vive concurrence entre les banques, c'est le niveau actuel des OAT.

Les OAT 10 ans rappelons-le, servent en effet de référence aux taux fixes des crédits aux particuliers.
Or elles se stabilisent autour de 1,80 % et nous sommes ainsi à des niveaux quasi-équivalents à ceux de mai 2013 (record 1,71 % le 6 mai 2013 pour 1,76 % le 28 mai 2014).

Dans ce contexte, aucune raison, à ce stade que les taux des crédits immobilier aux particuliers repartent à la hausse. Les marges des banques sont confortables même en prêtant à des taux très bas.

L'Etat français continue à emprunter à des taux très bas, les banques françaises également et par voie de conséquence les particuliers.
Nous prévoyons donc des taux stables dans le courant du mois de juin et peut-être même encore quelques baisses pour les banques dont les taux sont aujourd'hui supérieurs au reste du marché.

  • Dans ce contexte, n'attendez plus, foncez et surtout comparez !


Crédit immobilier
Etude gratuite et sans engagement

En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.

Obtenez des taux personnalisés en quelques minutes !
Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top