Menu Crédit immobilier

L'investissement dans une SCPI demeure une opération encore rentable

 Accord d'investissement

La « pierre-papier » reste l’un des placements les plus prisés des Français. Et pour réaliser une opération sécurisée offrant un rendement élevé, les sociétés civiles de placements immobiliers (SCPI) représentent une alternative intéressante. Voici quelques conseils pour en tirer profit pendant que les voyants sont encore au vert.

Dans quelle SPCI acheter des parts ?

Important L’année dernière, la collecte a battu son propre record en passant la barre des 8,5 milliards d’euros.

Toutefois, ces fonds injectés dans l’immobilier tertiaire voient leur rendement diminuer progressivement. En effet, de 4,63 % en 2016, celui-ci est tombé à environ 4,4 % en 2017.

Malgré cette baisse, un tel niveau de rémunération contribue au maintien de l’engouement des épargnants pour les SCPI. Pour ceux qui souhaitent acheter des parts, il est préférable de ne pas s’adresser à sa banque, dont l’offre se limite généralement à ses propres produits.

Pour trouver les produits les plus rentables, il est plus pertinent de se tourner vers un courtier immobilier indépendant.

Ce dernier est en mesure de guider le choix de chaque investisseur parmi une longue liste de SCPI, dont certaines sont spécialisées dans un domaine d’activité (santé, hôtellerie, etc.) tandis que d’autres étendant leurs propositions à des pays étrangers, à l’intérieur ou hors de la zone euro.

Quelles sont les règles fiscales d’un investissement dans une SCPI

Important Au titre de l’année 2017, les SCPI ont versé un rendement de l’ordre de 4,4 % avant impôts.

En contrepartie, l’investisseur doit accepter une prise de risque d’un niveau évalué entre « moyen » et « élevé » et consentir à bloquer son argent pendant une période de 8 ans ou plus.

Important Sur la question de la fiscalité, les règles en vigueur pour la location d’un logement ancien nu s’appliquent.

La détention d’un immeuble en direct loué nu en complément des parts de la SPCI lui permet de bénéficier du régime du micro foncier, sinon l’investissement relève automatiquement du régime réel.

Enfin, si le bien immobilier a été acquis en démembrement de propriété, la déduction des intérêts de prêt des autres revenus fonciers n’est pas possible.

Crédit immobilier
Etude gratuite et sans engagement

En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.

Obtenez des taux personnalisés en quelques minutes !

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top