Menu Crédit immobilier

Les taux immobiliers restent bas, mais le pouvoir d’achat recule

Pourcentage pour taux immobileir

Alors que le taux d’intérêt des prêts immobiliers s’est légèrement replié en novembre, pour s’établir à 1,54 % en moyenne, contre 1,55 % un mois plus tôt, cette baisse n’a pas eu d’impact sur les acheteurs. Au contraire, ces derniers ont vu leur pouvoir d’achat se dégrader ces derniers mois, la faute à la flambée des prix.

Stabilisation des taux

Selon le dernier baromètre de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, le taux d’intérêt moyen des prêts immobiliers (hors assurance) a stagné en novembre, pour s’établir à 1,54 % contre 1,55 % le mois précédent.

Important Le plancher record enregistré en novembre 2016 (1,31 %) n’a pas été franchi, mais la progression des taux reste modérée.

Les taux se sont plus ou moins stabilisés depuis avril, leurs volatilités signifiant plus la déformation de la structure de la production qu'une véritable évolution

, peut-on lire dans le rapport publié par l'Observatoire, qui rappelle que

la volonté des banques de soutenir le marché immobilier n’a jamais faibli.

Un constat partagé par un courtier de la place :

les banques ont cherché à rester compétitives au dernier trimestre de l’année dernière, dans le but de démarrer cette année dans les meilleures conditions dans un contexte vraisemblablement moins favorable qu'en 2017, année exceptionnelle en matière de transactions et de volume de crédits distribués, ce qui laisse prévoir un léger trou d’air cette année. Les établissements bancaires se sont malgré tout imposé des objectifs de production élevés cette année, ce qui contribuerait à maintenir les taux à un niveau avantageux, du moins pour les trois premiers mois.

Baisse du pouvoir d’achat

Malheureusement, les récentes baisses des taux n’ont pas permis de compenser la hausse des prix dans certaines villes.

Tandis que les conditions de financement ne s’améliorent plus, l’augmentation rapide des prix de l'immobilier pèse sur une demande qui régresse de façon progressive

, note l'Observatoire dans son rapport.

Le courtier, pour sa part, attire particulièrement l’attention sur le marché parisien, où la flambée des prix (qui viennent d’atteindre les 9 190 euros le mètre carré) s’est accélérée « à tel point que l’effet de cette hausse des prix n'est aujourd'hui plus compensé par les taux ».

À noter : si vous habitez dans la région parisienne et que vous prévoyez bientôt de souscrire un crédit immobilier, nous mettons à votre disposition une équipe de courtiers expérimentés et dévoués pour vous aider à trouver le meilleur taux.

Crédit immobilier
Etude gratuite et sans engagement

En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.

Obtenez des taux personnalisés en quelques minutes !

Archives

  • Janvier
Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top