Menu Crédit immobilier

Des investissements immobiliers adaptés à chaque âge

 Un couple tenant une maison en miniature

L’immobilier reste un investissement très prisé des Français. Toutefois, les motivations ne sont pas forcément les mêmes : certains veulent être propriétaires de leur résidence principale, d’autres cherchent à compléter leurs revenus grâce à un bien locatif. L’âge est un facteur essentiel dans le choix du type de placement, car à 20, 40 ou 60 ans, les objectifs diffèrent.

Achat de sa résidence principale avant 40 ans

Entre 20 et 40 ans, il est judicieux d’acquérir sa résidence principale, d’autant que les taux d’intérêt d’emprunt immobilier sont toujours très faibles, et qu’une revente s’accompagne généralement d’une plus-value, surtout si elle intervient après trois ans de détention au moins, le temps d’amortir les divers frais.

La clé pour trouver plus facilement un repreneur : choisir un bien de qualité situé à proximité des transports en commun.

Défiscalisation et préparation de la retraite avant 60 ans

Entre 40 et 60 ans, après avoir soldé un éventuel prêt pour l’achat de sa résidence principale, et parce que ses revenus sont plus élevés, il est important de chercher des solutions de défiscalisation. Le dispositif Pinel permet au propriétaire qui s’engage à louer un appartement neuf pour une période fixe de 6, 9 ou 12 ans, de réduire son impôt de 12, 18 ou 21 % de la somme investie.

ImportantÀ partir du 1er janvier 2018, seuls les biens situés dans les zones les plus tendues (A bis, A et B1) seront éligibles au dispositif.

ImportantPar ailleurs, c’est un excellent moyen de préparer sa retraite.

Car cette période est souvent synonyme de perte de ressources pour le ménage, celui-ci a besoin de rentrées d’argent additionnelles stables.

L’essentiel est de réaliser l’opération suffisamment tôt pour que l’emprunt immobilier soit intégralement remboursé avant la sortie de la vie active.

Préparation de sa succession à partir de 60 ans

Le senior qui possède une maison ou un appartement et désireux de le transmettre à ses descendants a l’option de la société civile immobilière (SCI) pour éviter les conflits entre les héritiers. Ceux-ci, ainsi que le propriétaire du bien, deviennent actionnaires de cette structure spécialement créée pour cette transmission.

L’accompagnement d’un notaire est vivement recommandé pour la mise en place de la SCI, notamment sur la question du régime fiscal le mieux adapté.

En cas de difficulté pour décrocher le prêt à l’acquisition d’un bien immobilier, il est possible de se tourner vers les places de parking, un placement au rendement attractif, surtout dans les zones à la circulation dense, en particulier dans le centre des grandes villes.

Crédit immobilier
Etude gratuite et sans engagement

En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.

Obtenez des taux personnalisés en quelques minutes !

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top