Menu Crédit immobilier

Une forte augmentation des prix et des transactions sur le marché immobilier lyonnais

 Région lyonnaise

Le point semestriel de la FNAIM a été l’occasion notamment d’évoquer les performances du secteur immobilier en région lyonnaise. Selon le président de la chambre du Rhône de la Fédération, Alexandre Schmidt, le volume de transaction est au plus haut, et le taux de confiance des ménages est revenu à son niveau d’avant la crise.

Croissance notable des ventes

Sur 10 ans à partir de juin 2007, le nombre de ventes immobilières a réalisé un bon de près de 18 % et on en recense actuellement 24 600 dans le département du Rhône et la métropole lyonnaise.

Cette dynamique du marché immobilier résulte de la conjonction de plusieurs facteurs à la fois économiques et sociologiques : l’attractivité économique de la région, l’augmentation des mutations professionnelles, la multiplication des familles monoparentales.

Les déménagements de confort aussi reprennent, comme le reflète la progression des prêts relais accordés par les banques. Alexandre Schmidt souligne toutefois la faiblesse du taux de rotation (ratio entre le nombre de transactions et l’ensemble du parc de logements) qui, à 2,9 %, montre que les ménages se sentent bien dans leur habitat actuel.

Tension croissante sur les prix

Dans la zone appelée « Rhône administratif », incluant le département et la métropole de Lyon, le prix médian affiche une forte hausse.

Le mètre carré passe à 2 995 € (+3.4 %), tandis que les maisons coûtent désormais 300 000 euros en moyenne (1,7 %). L’ampleur de l’augmentation est encore plus marquée dans la ville de Lyon, puisqu’elle a atteint 5,1 %, portant le prix au mètre carré à 3 624 €.

Les arrondissements les plus chers sur la base de cet indicateur restent le 2e (4 387 €), le 6e (4 309 €) et le 1er (3 977 €) ; les prix y ont crû respectivement de 7 %, 5,1 % et 5,5 %.

Dans le 9e arrondissement, l’accroissement des prix a été également important, de l’ordre de 5,5 %, soit 2 859 € le m². Ce secteur reste néanmoins le plus abordable de la capitale de la gastronomie, devant le 8e (+2,4 % à 2 908 € le mètre carré) et le 5e (+4,3 % à 2 879 € le mètre carré).

Crédit immobilier
Etude gratuite et sans engagement

En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.

Obtenez des taux personnalisés en quelques minutes !

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top