Menu Crédit immobilier

Recourir au crédit pour l’achat de SCPI

  Gestion d'investissement en scpi

Pour acquérir des parts de SCPI, l’investisseur peut soit mobiliser son épargne, soit emprunter. Dans l’actuel contexte de taux bas, le crédit constitue un important levier à saisir. Les données communiquées par l’ASPIM sur la performance des SCPI en 2016 font état de rendements attractifs. Leur taux de distribution sur valeur de marché s’établit en moyenne à 4,63 %. Par rapport aux placements traditionnels, la prime de risque des SCPI s’avère ainsi favorable. Dans le détail, ce rendement varie suivant la catégorie : il atteint 5,07 % pour les SCPI « spécialisées » (hôtellerie, santé…) contre 4,56 % pour les SCPI de bureaux.

Un contexte favorable à l’achat de parts de SCPI

Face à de telles performances, la question de l’opportunité éventuelle de recourir au crédit mérite d’être posée. En effet, selon les tableaux de bord de l’observatoire Crédit Logement-CSA, les taux d’intérêt des prêts immobiliers aux particuliers (hors coût de suretés et hors assurance) sont de 1,58 % en moyenne pour le mois d’août.

Par rapport à la même période l’an passé (1,48 %), cette remontée des taux est encore modeste. Ce niveau demeure attrayant, en plus du fait qu’il est « encore sans incidence sur la solvabilité de la demande ». Dans le détail, les taux remontent sur toutes les durées. À titre d’exemple,ils s’établissent en moyenne à :

  • 1,43 % pour les prêts à taux fixe sur 15 ans
  • 1,62 % pour les prêts sur 20 ans
  • 1,9 % sur 25 ans
  • (contre 1,34 % en août 2016), à (1,57 %) et (1,86 %).

Par ailleurs, selon l’Observatoire, la durée moyenne des emprunts est de 218 mois.

Depuis la fin de 2016, elle s’est allongée, ce qui facilite la réalisation des projets immobiliers, tant les achats de parts de SCPI que les acquisitions de biens en direct.

Pour ce qui est de la structure des prêts, 58 % d’entre eux sont souscrits sur plus de 20 ans. Les crédits d’une durée inférieure à 15 ans ne représentent que 14 %.

Enfin, concernant l’activité du marché, malgré son dynamisme au début de l’année, la demande tend à s’essouffler. Période traditionnellement calme, l’été n’a pas permis de constater des signaux de redressement de la demande.

En somme, pour l’aspirant emprunteur, le contexte demeure favorable dans la mesure où « pour redynamiser le marché », les banques seraient disposées à consentir des efforts commerciaux.

Le crédit, un excellent levier

Les conditions actuelles des crédits sont favorables aux investissements en SCPI.

Au-delà du placement dans un projet immobilier, le crédit génère un effet de levier permettant de gommer les revenus des SCPI en tout ou partie.

La possibilité de recourir au prêt immobilier constitue un réel avantage.

En effet, cette opportunité n’est offerte qu’aux acheteurs de parts de SCPI, contrairement aux investisseurs en OPCI qui ne peuvent pas en bénéficier.

À cette fin, l’investisseur est invité à profiter de l’« automne immobilier » : la saison des salons et des rendez-vous sur l’épargne. Les offres immobilières promotionnelles particulièrement attractives se font nombreuses à cette période.

 

Crédit immobilier
Etude gratuite et sans engagement

En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.

Obtenez des taux personnalisés en quelques minutes !

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top