Menu Crédit immobilier

L’immobilier parisien surprend avec +0,3 % en décembre

Hausse exceptionnelle des prix de l’immobilier parisien en 2014

Alors que sur l’ensemble de la France, les prix sont en baisse sur le marché de l’immobilier ancien, Paris fait exception en affichant en décembre une hausse surprise de 0,3 %.

Évolution inattendue des prix immobiliers à Paris

Alors que les spécialistes prédisaient pour 2014 un repli compris de l’ordre de -3 % à -5 % pour l’immobilier parisien et francilien, son évolution prend un tour inattendu.

En octobre, les prix n’ont enregistré que 0,1 % de recul suivi d’une stabilisation en novembre avant de progresser de +0,3 % en décembre.

Grâce aux chiffres de ce dernier trimestre, la baisse totale pour toute l’année à Paris a seulement été de 2,8 %. Les logements composés d’une ou de deux pièces ont même réussi à se vendre 0,5 % plus cher entre le 1er janvier et le 31 décembre 2014, un fait qui s’explique notamment par le niveau très faible des taux de crédit immobilier qui favorise les primo-accédants.

Le même scénario prévaut pour les grandes surfaces de 3 pièces et plus, traditionnellement peu demandées en fin d’année.

Gain de pouvoir d’achat pour les ménages parisiens

De manière générale, la moyenne des taux de crédit immobilier a perdu 0,9 point sur les douze mois, passant de 3,5 % en janvier à 2,6 % en décembre.

Traduite en prix, cette chute correspondrait à -7 %. Lorsque l’on y ajoute les 2,8 % de réduction à Paris, les emprunteurs solvables auraient donc obtenu sur une année +10 % de pouvoir d’achat.

Toutefois, cette inversion de la tendance ne devrait pas perdurer en 2015, surtout si les taux de crédit immobilier poursuivent leur baisse. En effet, les autres conditions économiques n’ont pas changé, pour ne citer que le contexte européen, la hausse du chômage et l’absence de croissance.

En 2015, le facteur essentiel d’une éventuelle reprise des prix sera le rapport entre l’offre et la demande, à savoir au moins 2 acheteurs pour 1 vendeur. Or, Paris est actuellement à l’équilibre avec un vendeur pour un acheteur (contre 1,1 vendeur pour 1 acheteur en début d’année), signe d’une baisse.

  • Les acheteurs restent par conséquent en position de force pour bien négocier.
Crédit immobilier
Etude gratuite et sans engagement

En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.

Obtenez des taux personnalisés en quelques minutes !

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top