Menu Crédit immobilier

Marché immobilier : les tendances générales pour l’année 2015 selon la Fnaim

Tendance générale du marché de l’immobilier en 2015 vu par la FNAIM

Interviewé sur les perspectives du marché immobilier pour l’année 2015, le président de la Fnaim, Jean-François Buet, prévoit le même volume de transactions que l’année précédente. Une légère baisse des prix est toutefois envisageable.

Les perspectives de ventes immobilières pour 2015

Selon le président de la Fnaim, la faiblesse du taux immobilier qui se maintient depuis la fin de l’année 2011 et qui a permis une baisse des prix de 14,5 % ne permettra pas de redynamiser ce marché en 2015.

Elle sera juste suffisante pour le maintenir au même niveau qu’en 2014, soit environ 700 000 transactions. Aucune hausse notable des ventes immobilières n’est de ce fait prévue pour 2015.

Les tendances du prix de l’immobilier

En 2014, la Fnaim a constaté une baisse moyenne des prix de 1,7 %. Les réductions de prix sont généralement dues au fait que les biens en vente ne répondent pas aux attentes des acheteurs.

D’un point de vue général, on ne peut pas prévoir une baisse importante des ventes étant donné que la demande en logement reste élevée.

Bien que le nombre des ventes ait avoisiné les 720 000 transactions en 2014, le marché est encore loin d’atteindre la moyenne des 800 000 ventes des années 2010 et 2011. Les transactions répondent généralement aux besoins immobiliers des Français (mutation, mariage, décès, chambre supplémentaire), cependant les achats plaisir se font rares.

En ce qui concerne les prix de l’immobilier, aucune hausse n’est pressentie et les baisses resteront modérées. Pour cette année donc, la Fnaim compte sur une moyenne de prix constante, entre 0 et -2 %. Pour causes, la demande en logement demeure toujours importante, aucune hausse du pouvoir d’achat n’est constatée et la fiscalité reste pénalisante.

Les différences de prix seront toutefois importantes en fonction du type de bien et de sa situation. Par exemple, le prix d’un appartement de trois pièces situé en centre-ville d’une grande ou moyenne agglomération ne sera certainement pas revu à la baisse.

Des prix qui sont encore hors de portée

Sur les 15 dernières années, d’après le Président de la Fnaim, il est possible de distinguer trois périodes du marché immobilier :

  • De 1998 à 2002, le secteur immobilier se relevait lentement de l’effondrement causé par la crise de spéculation qui avait suivi la guerre du Golfe.
  • La période 2002-2008 se caractérisait par une hausse de prix récurrente, conséquence du passage à la monnaie unique, du fléchissement des taux immobilier, de l’allongement de la durée des prêts et des financements bancaires qui pouvaient dépasser les 100 %.
  • S’ensuit la crise des subprimes. À noter que nous nous trouvons dans la phase de régulation des prix, raison pour laquelle le cours de l’immobilier semble élevé en comparaison avec leurs niveaux d’avant 1998 et par rapport au pouvoir d’achat des Français de l’époque. Le coût du logement se fait ressentir plus intensément qu’en 1998.

Malgré tout, on peut dire que la régulation est efficiente puisque depuis 2007, les prix restent plus ou moins stables.

L’arrivée du Pinel et les perspectives pour l’immobilier neuf

Pour l’année 2014, le marché de l’immobilier neuf a vécu des moments difficiles. Avec l’arrivée de la loi Pinel, le secteur s’attend à une amélioration des ventes en Vefa qui devraient dépasser leur niveau de 2013-2014.

La loi Pinel offre notamment la possibilité d’opter pour une réduction d’impôts sur 6, 9 ou 12 ans, ou encore de louer à des ascendants ou à des descendants sous certaines conditions. Ce dispositif accroît ainsi l’intérêt d’un achat en Vefa et devrait dynamiser la construction.

  • En tout cas, d’après le Président de la Fnaim, 2014 ayant été une année charnière pour l’immobilier, cette année ne peut qu’être meilleure.
Crédit immobilier
Etude gratuite et sans engagement

En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.

Obtenez des taux personnalisés en quelques minutes !

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top