Menu Crédit immobilier

Immobilier Toulouse : le point sur quoi et où acheter ?

L'immobilier à Toulouse est compétitif

Le marché immobilier toulousain reste favorable aux investisseurs pour le moment, du fait de sa stabilité, de sa bonne rentabilité et de taux d'intérêt toujours bas. Tel est le constat de la Chambre des Notaires à quelques jours de l'ouverture du salon de l'immobilier au parc des expositions.

En 2013, la baisse des prix était moindre dans la ville rose (- 1 %) par rapport au reste de la région (-2,4 %) et de la France (-1,7 %).

La fiscalité a accéléré le marché début 2014

Au cours du premier trimestre, les transactions se sont précipitées, les acheteurs voulant éviter les 10 % de hausse de la taxe départementale sur les mutations et donc des frais de notaires, applicables depuis le 1er mars. De même, avant la réforme des plus-values qui entrera en vigueur le 31 août, les vendeurs devraient pousser la signature des contrats afin de profiter d'un abattement de 25 %, permettant ainsi aux acquéreurs de négocier de meilleures conditions.

Outre la fiscalité, les municipales auront un impact sur le marché, notamment sa politique en matière de transports, entre la mise en place d'une troisième ligne de métro ou le prolongement de la ligne de tramway le long du Canal du Midi, car si le tram maintient la cote des quartiers desservis, le métro crée une plus-value.

Le marché immobilier est très hétérogène

Alors que les prix sur l'ensemble du secteur sont en repli, le centre-ville enregistre une progression de 2,2 %. Après l'annonce du projet Matabiau aussi, le quartier Bonnefoy a immédiatement gagné 10 %. En revanche, la périphérie accuse une baisse de 6,6 % pour les appartements.

En conséquence, sur deux ans, le budget moyen des ventes a perdu -8 %, se fixant à 146 199 € en 2013. Dans le centre, la baisse était de 3,5 % à 214 466 €, tandis qu'en périphérie, il est tombé de 12 %.

Quant au type de bien, en 2013, les T2 ou T3 représentaient 61 % des ventes, dont 50 % sont des appartements situés dans des immeubles récents (années 90-2000) en fin de défiscalisation et à vocation de résidence principale.

Aujourd'hui, pour investir dans une maison à Toulouse, il faut prévoir un budget de 300 000 €, le prix médian pour une maison s'établissant à 293 000 €.

Crédit immobilier
Etude gratuite et sans engagement

En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.

Obtenez des taux personnalisés en quelques minutes !

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top