Menu Crédit consommation

Pourquoi souscrire un prêt personnel ?

Pourquoi souscrire un pret personnel

En France, le prêt personnel représente près d’un crédit à la consommation sur trois distribué, et doit son succès des dernières années à sa liberté d’affectation pour financer toutes sortes de projets à plus ou moins long terme.

Pourquoi solliciter un prêt personnel ? Cet argent peut servir à financer divers projets et besoins en trésorerie sans disposer de fonds propres ou sans avoir à puiser dans votre épargne :

  • Acheter un véhicule neuf ou d’occasion ;
  • Concrétiser un projet non professionnel (voyage, événement familial, achat d’un bien d’équipement pour la maison…) ;
  • Effectuer de menus travaux de rénovation, aménager le jardin, réparer le portail, ravaler la façade, etc. ;
  • Regrouper plusieurs petits crédits à la consommation tels que des réserves d’argent ou un crédit revolving en cours de remboursement…

En revanche, un prêt personnel n’est pas destiné à financer une maison ou un appartement. En effet, outre le fait que le montant d’un tel crédit est plafonné à 75 000 €, les durées maximum et les taux proposés ne sont pas adaptés à ce type de projet.

Les avantages du prêt personnel

Le prêt personnel non affecté a l’avantage d’une grande souplesse, puisque vous n’avez pas à justifier l’utilisation des fonds accordés auprès du prêteur. Quelle que soit la destination de l’argent, ou son usage effectif, il est laissé à votre entière discrétion.

Pour obtenir un crédit personnel, il vous suffit de prouver que vous êtes majeur, sans problème bancaire (interdit bancaire, fichage à la Banque de France) et que vous êtes en mesure de présenter des garanties suffisantes.

Aussitôt que l’organisme de crédit sollicité donne son accord, les fonds seront versés sur votre compte, prêts à être utilisés à votre guise.

L’inconvénient majeur du prêt personnel

La grande liberté d’utilisation du prêt personnel non affecté est à la fois son principal atout et son inconvénient majeur. En effet, comme il n’est lié à aucun achat en particulier, il n’existe pas de clause suspensive comme avec un crédit affecté.

Cela signifie que si le vendeur ne vous livre pas alors que vous l’avez déjà intégralement payé, ou que le produit présente une anomalie (non-conformité avec votre commande, dysfonctionnement…), vous ne disposez d’aucun recours : l’emprunt doit être remboursé normalement, conformément aux conditions prévues dans le contrat.

Rappel des caractéristiques d’un prêt personnel

Pour un montant compris entre 20 000 et 50 000 euros, vous trouverez des offres commerciales de prêt personnel chez la plupart des établissements de crédit.

En fonction du prêteur et de votre profil (revenus, capacité d’endettement) ainsi que de votre demande, les taux d’intérêt sont en règle générale fixes, mais rien n'interdit aux établissements financiers de proposer des taux révisables.

Le taux d’endettement est la principale contrainte, car la somme à laquelle vous pouvez prétendre est limitée par cet indicateur, que l'usage fixe à 33 % du total de vos revenus au maximum.

Pour estimer le vôtre, bien que chaque établissement possède ses propres règles de calcul, effectuez le total de vos charges : loyer, pensions versées, mensualités de remboursement de vos différentes dettes (emprunt immobilier, crédits à la consommation, etc.) et divisez le résultat obtenu par l’ensemble de vos revenus, ensuite multipliez par cent pour obtenir un pourcentage.

Exemple de calcul du taux d’endettement

Pour un couple vivant avec deux salaires (2950 € et 1990 €), et détenant un emprunt immobilier (1000 € par mois à payer) et un crédit auto (420 € par mois à payer).

  • Étape 1 - Calcul des mensualités totales : 1000 € + 420 € = 1420 € ;
  • Étape 2 - Calcul des revenus totaux (les 2 salaires) : 2950 € + 1990 € = 4940 €;
  • Étape 3 - Calcul du taux d’endettement : 1420 / 4940 x 100 = 28 %.

Comme votre taux d’endettement est inférieur à 33 %, vous ne devriez avoir aucun mal à convaincre un établissement financier de vous accorder un prêt personnel.

Toutefois, c’est à vous d’être raisonnable, car un crédit vous engage et doit être remboursé. Demandez-vous si vous avez vraiment besoin de faire cet investissement, et tâchez de minimiser le capital emprunté pour éviter les difficultés financières en cas d’incident de la vie (perte d’emploi, incapacité de travail, invalidité, décès de l’un des conjoints). Assurez-vous d’avoir les capacités de remboursement nécessaires avant de signer.

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top