Menu Crédit consommation

Comment financer un projet personnel ?

Si vous avez envie de renouveler votre électroménager, de craquer pour une nouvelle voiture, ou encore de partir en vacances, comment financer toutes vos envies ? Pour faire face à ces dépenses exceptionnelles, dont le montant peut parfois être très important, il n’est pas toujours possible d’utiliser l’épargne que vous avez accumulée. Faut-il alors emprunter ? Nous vous présentons les solutions, et l’intérêt de mixer épargne et crédit pour bien gérer votre budget.

Financement projet personnel

Les solutions pour financer un projet personnel

Il existe trois grandes solutions qui permettent de financer la réalisation de vos projets personnels.

  • Soit vous disposez des moyens suffisants pour supporter cette dépense. De manière régulière ou non, vous avez réussi à accumuler une certaine somme d’argent de côté, et celle-ci est mobilisable pour votre achat ;

  • Soit vous ne disposez pas de cette épargne nécessaire pour votre dépense. Vous pouvez totalement réaliser un projet, et acheter un objet / service en empruntant. En ayant recours au crédit, vous anticipez sur vos revenus futurs, en empruntant une somme d’argent auprès d’un organisme financier, que vous devrez ensuite rembourser ;

  • Soit vous associez argent épargné et recours au crédit. Ce n’est pas parce que vous disposez de l’intégralité de la somme nécessaire pour réaliser un projet que vous devez l’utiliser ! Avec un crédit, vous pouvez limiter le recours à l’épargne, et ainsi conserver un matelas de sécurité. Avec des taux faibles, cette solution est souvent la bonne pour ne pas déséquilibrer la gestion de votre budget.

Utiliser son épargne pour un projet exceptionnel ou emprunter : un choix qui demande réflexion

L’épargne se constitue progressivement, si vous parvenez à dépenser moins que vos revenus mensuels. Cela n’est pas toujours facile, mais en tenant son budget de manière régulière, il est possible de disposer de cet excédent d’argent non consommé.

Il permet alors d’alimenter une épargne de précaution. Epargner, c’est anticiper le futur. Les ménages qui réalisent cet effort d’épargne même résiduel (quelques dizaines d’euros par mois), essaient ainsi de se préparer à des temps plus difficiles.

Face à un imprévu de santé, à des difficultés sur le plan professionnel, et une perte de revenus conséquente (suppression d’une allocation, chômage, interruption de travail), l’épargne pourra prendre le relais.

Se constituer un capital (cette fameuse épargne) est aussi une réponse face à l’évolution de la vie, et notamment à l’avancée en âge. Au moment de la retraite, les revenus baissent (une pension vient en remplacement des salaires), et l’épargne devient alors importante pour conserver un bon niveau de vie. Pour les personnes qui épargnent dans cette optique, on parle alors de la constitution d’une épargne de prévoyance.

Parfois, sans avoir de logique de précaution ou de prévoyance, « mettre de côté » est un réflexe afin de pouvoir réaliser des projets : mieux équiper son logement, s’offrir des loisirs, faire plaisir aux siens… Bref, l’épargne répond à plusieurs objectifs, mais elle ne permet pas toujours de financer l’intégralité d’un projet.

Le crédit, solution complémentaire à l’épargne pour financer un projet

Financer un projet par un crédit

Pour des dépenses exceptionnelles importantes, comme l’achat d’une voiture ou des travaux dans le logement, il est parfois impossible d’attendre d’avoir épargné la somme suffisante pour le projet !

Le crédit consommation est donc une solution complémentaire à l’épargne. Il ne faut toutefois pas y voir une simple formalité… un crédit est un contrat, signé entre un organisme prêteur, et un emprunteur (vous).

Ce contrat engage donc les deux parties et doit être honoré.

  • Le prêteur s’engage à mettre à disposition une somme d’argent ;
  • L’emprunteur s’engage à rembourser cette somme, avec des intérêts.

Le crédit n’est pas un produit à prendre à la légère, et ne doit surtout pas être une réponse à une situation financière tendue. Si vous accumulez déjà des retards de paiement, ou si l’équilibre de votre budget est menacé, n’utilisez pas le crédit comme « rustine ». Il existe d’autres remèdes bien plus adaptés comme la renégociation de prêts (redéfinir le taux) ou la modulation des mensualités, si vous avez des crédits en cours (n’oubliez pas également le rachat de crédit, pour combiner plusieurs prêts en un seul sur une nouvelle durée de remboursement).

Vous pouvez également redéfinir vos dépenses et solliciter le conseil de spécialistes, pour ne pas rester seul face aux problèmes d’argent !

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top