Menu Crédit consommation

D-Alliance mise sur l’évolution de l’auto-partage

Place de parking auto partage

D-Alliance est une alliance internationale d’auto-partage chinoise appartenant à Didi Chuxing. En collaboration avec de nombreux constructeurs et équipementiers automobiles, son objectif est d’améliorer ce type de services en mettant à la disposition des utilisateurs de véhicules électriques et connectés, des solutions répondant à leurs besoins. Son réseau de partenaires s’est récemment enrichi de Toyota et Volkswagen.

Fournir des services adaptés aux besoins des utilisateurs

Didi Chuxing opère essentiellement en Chine.

Important Fort d’une longue expérience acquise dans les grandes agglomérations chinoises où les rues sont toujours encombrées, le PDG et créateur de Didi réfléchit à développer ses services pour proposer aux utilisateurs des solutions efficaces et sur mesure dans le cadre de leur mobilité en ville.

Pour ce faire, D-Alliance a mis en place une collaboration avec des constructeurs et équipementiers automobiles reconnus. Des projets d’offres de financement, dont le crédit auto, le crédit-bail auto, l’exploitation de flotte et de nouvelles formules d’auto-partage sont ainsi en gestation.

Les constructeurs et les équipementiers sont enthousiastes

En tout, ils sont 31 constructeurs et équipementiers à avoir rejoint D-Alliance, y compris les trois plus grands groupes d’automobiles mondiaux : Volkswagen, Toyota Motor et Renault-Nissan-Mitsubishi.

Pour ce dernier, son vice-président senior en charge des véhicules connectés et des services de mobilité affirme que, tout comme Didi, le groupe souhaite optimiser et démocratiser ses solutions relatives à la mobilité.

On peut dire que Didi a su choisir ses partenaires. Le Sud-Coréen Kia Motors, les équipementiers allemands Bosch et Continental, ainsi que Dongfeng Motors, une entreprise publique chinoise font également partie de l’aventure. L’une des motivations qui les ont encouragés à rejoindre D-Alliance est d’ailleurs le renforcement leur visibilité à l’international.

L’accent sera mis sur les voitures électriques et connectées

Didi souhaite mettre en place une flotte de voitures électriques avec un million d'autos jusqu’en 2020 et 10 millions à l’horizon 2028. Il s’est d’ailleurs entouré des meilleurs constructeurs et équipementiers pour garantir le succès de son projet.

Un protocole d’accord entre Renault-Nissan-Mitsubishi et Didi a d’ailleurs déjà été signé pour la création d’un dispositif d’auto-partage de véhicules électriques en Chine. Le groupe français compte sur leur coopération pour favoriser l’émergence de la mobilité intelligente et des automobiles connectées dans ce pays.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top