Menu Crédit consommation

Une croissance soutenue du crédit à la consommation malgré un léger recul

 Billets et cartes bleu de dépenses en consommation

Selon les chiffres communiqués par la Banque de France, malgré le ralentissement du marché, le crédit à la consommation affiche en septembre une croissance annuelle impressionnante. La progression du crédit à la consommation s’aligne sur celle du crédit en général (conso + immobilier).

Une hausse des encours

En septembre, le marché du prêt à la consommation fait preuve d’un certain dynamisme, avec une hausse de l’encours de 5,7 % sur un an (contre +6,2 % en juillet et +6,0 % en août). En termes de volume, le secteur pèse 165 milliards d'euros. Certes, le chiffre est encore loin des 938 milliards du crédit immobilier, mais cet écart s’explique par la différence des montants accordés.

Depuis plusieurs mois, la production de nouveaux crédits à la consommation tourne autour de 5 milliards d’euros. En septembre, elle s’établit à 5,1 milliards.

À noter que ce chiffre comprend uniquement les prêts amortissables, c’est-à-dire les prêts classiques dont les échéances sont connues dès le départ comme c’est le cas du crédit auto, du crédit affecté ou encore du prêt personnel.

Ce montant n’inclut donc pas les crédits renouvelables, qui sont des sommes mises à la disposition des emprunteurs. Tant que le montant alloué n’est pas utilisé, l’emprunteur ne doit rien. Le remboursement n’a lieu que lorsque le prêt est utilisé, et les intérêts s’appliquent uniquement sur le montant dépensé.

Léger recul des taux d’intérêt

Important Par rapport à ceux des prêts immobiliers, les taux d’intérêt pratiqués sur les crédits à la consommation sont nettement supérieurs. Ils tournent autour de 3,78 % en moyenne, contre 1,65 % pour les prêts immobiliers.

Ce taux tend toutefois à reculer (4,05 % en août, 3,86 % en juillet, 3,83 % en juin).

Concrètement, selon l’institution monétaire, le crédit à la consommation suit la même tendance que le prêt bancaire dans son ensemble : une nette croissance en septembre avec un léger recul par rapport aux mois précédents. Le marché affiche un volume de 1139 milliards d'euros.

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top